Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Stop, stop ! Je m'en fous !" : Léa Salamé rembarrée en direct par Jean-Luc Mélenchon

"Stop, stop ! Je m'en fous !" : Léa Salamé rembarrée en direct par Jean-Luc Mélenchon
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
10 photos
Jean-Luc Mélenchon vit la politique au plus profond de son être, ce qui lui vaut d'être décrit comme un personnage colérique ou entier, selon le point de vue. Sur le plateau de France 2 dans "Elysée 2022", le candidat de la France insoumise est revenu sur son tempérament et assume sortir parfois "de ses gonds", ne ménageant pas son interlocutrice Léa Salamé.

Jean-Luc Mélenchon, candidat pour la troisième fois à l'élection présidentielle, traîne derrière lui la réputation d'être un homme sanguin, son esclandre "la République, c'est moi !" reste encore dans les mémoires. Une téléspectatrice de l'émission Elysée 2022 à laquelle il a participé ce jeudi 31 mars 2022 sur France 2 l'a d'ailleurs interrogé à ce sujet.

Face à Léa Salamé et Laurent Guimier, le leader de La France insoumise est revenu sur son caractère volcanique qu'on lui reproche régulièrement : "Sans doute, oui, il y a des fois où je m'indigne trop fort. (...) Les réactions à l'écran nécessitent une manière d'être qui est peu conforme avec le tempérament méditerranéen." Puis, il a expliqué qu'il avait de quoi s'indigner avec vivacité : la pauvreté ou encore la spéculation immobilière sont des questions qui le font "sortir de ses gonds".

La journaliste de France 2 et France Inter lui a alors demandé comment il pense rassurer les Françaises et les Français sur son caractère. Ne la laissant pas finir sa question qu'il clame : "Stop, stop ! Je m'en fous ! Ce n'est pas mon sujet. (...) Je suis un être rationnel. (...) Je parle fort et alors ? Vous ne me changerez pas et je n'ai pas l'intention de changer." En s'adressant particulièrement à la compagne de Raphaël Glucksmann, il a poursuivi : "Ça c'est de la caricature. (...) Ne jugez pas les gens sur les apparences. Moi je ne vous juge pas. Je vous aime bien, pourtant il n'y a rien qui y pousse." Pas susceptible, l'animatrice rétorque en souriant : "Je vous la laisse celle-là."

Troisième force d'après les intentions de vote pour les présidentielles 2022, Jean-Luc Mélenchon a été interrogé sur une éventuelle consigne de vote au second tour : "310 000 personnes parrainent ma candidature. Donc le soir du premier tour, on leur demandera ce que l'on fait pour le deuxième tour. [Une consigne sans consultation en amont], ça ne servirait strictement à rien. Les gens n'en font qu'à leur tête, on le sait tous." En 2017, le candidat n'avait pas donné de consigne formelle à ses partisans alors qu'il avait terminé quatrième avec 19,58 % des voix précisant "pas une voix à l'extrême-droite".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image