Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Adèle Exarchopoulos : Le nom de famille embarrassant de sa maman...

6 photos
Lancer le diaporama
On comprend mieux pourquoi Adèle a choisi celui de son père comme nom de scène...

Tous les samedis à 19h15, Thierry Ardisson reçoit des invités qui font l'actualité sur le plateau de son talk-show Salut les terriens. Ce samedi 5 mars, il a notamment pu interviewer le représentant du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot et le rappeur Kool Shen à l'occasion de la sortie de son nouvel album. Il recevait également l'une des étoiles montantes du cinéma français, Adèle Exarchopoulos.

Cette dernière a profité d'un bon mot de Thierry Ardisson - qui s'amusait de la complexité orthographique de son nom de famille - pour révéler que prendre le nom de jeune fille de sa maman comme nom de scène n'était pas une option. "Le nom de famille ma mère est pire... C'est Niquet. Madame Niquet", lance la révélation éclatante de La Vie d'Adèle, sentant venir les rires du public.

Et si vous vous demandez pourquoi ses parents ont choisi le prénom d'Adèle, l'actrice satisfait votre curiosité : "Mon père hésitait entre Adèle et Nadia. Le soir où ma mère a accouché, il a bu une bière Adelscott, il s'est dit que c'était un signe...", raconte cette fille d'un patron de restaurant et d'une infirmière.

Adèle Exarchopoulos venait présenter le film Eperdument, en salles depuis le mercredi 2 mars, dans lequel elle donne la réplique à Guillaume Gallienne. L'histoire est celle d'un amour impossible entre un directeur de prison et une détenue. Ce film réalisé par Pierre Godeau raconte une étonnante et véridique histoire d'amour qui avait défrayé la chronique. En 2007, Emma, la jeune femme qui avait été "l'appât" dans l'affaire Ilan Halimi, et Florent Gonçalves, 39 ans, directeur de la prison pour femmes de Versailles, avaient noué une relation amoureuse. Leur histoire sera découverte et ils feront tous les deux l'objet d'un procès.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel