Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Adele : Sa meilleure amie raconte comment elle lui a sauvé la vie

13 photos
Voir 13 photos
L'auteure britannique Laura Dockrill raconte son expérience avec la dépression post-partum dans un nouvel ouvrage, "What Have I Done ?". Invitée de l'émission "Seph's Packed Lunch" le 6 mai 2021, elle a expliqué comment sa BFF, la chanteuse Adele, l'avait convaincue de chercher une aide médicale.

Voici une énième preuve que nos personnalités préférées sont des humains comme nous. Adele a été le premier soutien de sa meilleure amie, l'auteure britannique Laura Dockrill, lorsqu'elle a été internée en établissement psychiatrique après avoir développé une dépression post-partum. Amies depuis le collège, Adele et Laura se disent tout. C'est la chanteuse qui lui a conseillé de consulter un médecin pour traiter sa pathologie.

Invitée de l'émission Seph's Packed Lunch le jeudi 6 mai 2021, Laura Dockrill a expliqué comment la dépression est petit à petit arrivée dans sa vie avec la naissance de son fils. "Je me sentais légitime, vivant une grossesse heureuse. J'étais très amoureuse et soutenue par mes proches. Il n'y avait aucune raison que ça dégénère... Mais c'est venu d'un coup. J'ai vécu un accouchement extrêmement chaotique et traumatique, qui s'est achevé par une césarienne en urgence. De là, tout s'est détérioré", a-t-elle déploré.

Paranoïa, troubles alimentaires, hallucinations... Nombreuses sont les jeunes mamans à être victimes de dépression post-partum, un mal relativement facile à traiter avec de la psychothérapie et des antidépresseurs, mais qui reste difficile à déceler. "J'ai commencé à manquer de sommeil, jusqu'à ne plus dormir. Je faisais de l'insomnie, j'étais traversée de pensées et ça plantait les graines de mon anxiété. Ça s'est rapidement transformé en hallucinations. J'avais des palpitations, des crises d'angoisses... Heureusement, je n'étais pas en colère contre mon fils, mais j'avais des pensées horribles à mon égard parfois", raconte Laura Dockrill.

Elle-même maman d'un petit garçon baptisé Angelo (8 ans), né de son mariage passé avec Simon Konecki, Adele a tout fait pour que son amie obtienne de l'aide après avoir eu vent de ses pensées suicidaires. "En réalité, elle n'est pas juste une star de la musique, elle est peut-être docteure...", avance-t-elle, en expliquant que ses crises de paranoïa l'avaient poussée à ne plus parler ni faire confiance à ses amies. "J'ai appelé Adele (...). Je lui ai dit en FaceTime et elle a laissé tomber le téléphone en courant me rejoindre. Après, elle a recherché les symptômes sur Internet..."

Il faut dire que l'interprète de Someone Like You a elle-même rencontré des difficultés psychologiques après la naissance de son fils en 2012 : "J'étais obsédée par mon enfant. Je me sentais vraiment inadaptée. J'avais le sentiment d'avoir pris la pire décision de ma vie", Adele avait-elle confié au magazine Vanity Fair en 2016. "J'ai eu une très grave dépression post-partum après la naissance de mon fils, et cela m'a fait peur. Je n'en ai parlé à personne. J'étais très réticente." Finalement, avec le temps, et en s'accordant davantage de temps pour elle, la star s'est épanouie dans sa maternité, aidant au passage ses copines grâce à son expérience.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image