Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Adeline Blondieau : Son fils refusait de la voir pendant son burn out

Adeline Blondieau : Son fils refusait de la voir pendant son burn out
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Adeline Blondieau avec son fils Aïtor - Salon du livre de Paris porte de Versailles le 14 mars 2019. © Cédric Perrin/Bestimage
13 photos
Lancer le diaporama
Adeline Blondieau avec son fils Aïtor - Salon du livre de Paris porte de Versailles le 14 mars 2019. © Cédric Perrin/Bestimage
Dans un entretien paru dans "Ici Paris" du 29 avril 2020, Adeline Blondieau évoque ce burn out dont elle a été victime il y a plusieurs années. La sophrologue de 49 ans explique que son fils refusait de la voir parce qu'il avait "peur" d'elle, lorsqu'elle était au plus bas.

Dans les pages de Ici Paris, paru le mercredi 29 avril 2020, Adeline Blondieau revient sur le burn out dont elle a été victime lors de sa carrière d'actrice. Depuis les années 1990, les Français découvraient cette jolie brune dans Les Filles d'à côté, et la retrouvaient plus tard dans Sous le soleil et sa déclinaison. Une carrière qui a laissé des traces.

Adeline Blondieau, aujourd'hui sophrologue, revient sur les débuts de son burn out. "Il s'est déclaré car j'ai trop travaillé et que je n'ai pas suffisamment eu de gratification. Quand le décalage entre ce que tu donnes et ce que tu reçois est trop important, ça te bousille", décrit-elle. Un mal-être pas facile à diagnostiquer au départ. "Ce n'était pas si courant il y a dix ans. C'était même plutôt honteux. J'ai ensuite fait un travail analytique et accepté de prendre des médicaments pendant dix mois, car le burn out s'accompagne d'une dépression nerveuse. Je me suis efforcée de n'être que positive", poursuit la mère de famille.

À un moment, elle était dans un état si grave que sa santé physique a été touchée. "J'avais perdu douze kilos, j'étais devenue diabétique, je ne marchais plus et les médecins pensaient que je ne parlerais plus jamais normalement...", déplore Adeline Blondieau. Son état s'était tellement aggravé que son fils, Aïtor (aujourd'hui âgé de 20 ans) refusait de la voir. "Mon fils ne voulait plus me voir car je lui faisais peur. Une fois la colère passée, j'ai décidé de m'en sortir. De redevenir la mère que j'étais", ajoute-t-elle à Ici Paris.

Aujourd'hui, Adeline Blondieau a d'excellents rapport avec lui. Confinée en Camargue, celle qui a ouvert un cabinet de sophrologie se retrouve séparée de son Aïtor, resté en région parisienne pour s'occuper des animaux. "Il me manque beaucoup mais on s'appelle en visio très régulièrement", confie-t-elle au cours du même entretien.

Retrouvez l'interview d'Adeline Blondieau en intégralité dans le dernier numéro de Ici Paris.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image