Affaire Treiber : Roland Giraud préface un livre choc sur le double assassinat !
Publié le 11 février 2011 à 15:11
Par Nicolas N.
Jean-Pierre Treiber Jean-Pierre Treiber
Roland Giraud, Maaike Jansen et leur fille Géraldine, Paris, septembre 1998
Roland Giraud sa fille Géraldine, Paris, septembre 1998
Roland Giraud et Maaike Jansen, Paris, le 8 novembre 2010
Géraldine Giraud et Katia Lherbier, victimes présumées de Jean-Pierre Treiber
La suite après la publicité

On pensait l'affaire du double meurtre de Géraldine Giraud et sa compagne Katia Lherbier, malheureusement terminée avec le suicide de leur assassin présumé Jean-Pierre Treiber, en février 2010. Voilà qu'un livre s'apprête à rouvrir les blessures et déclencher des plaintes en cascade : le commandant Cunault, qui a dirigé l'enquête, publiera L'affaire Treiber le 17 février prochain. Le policier à la retraite y accuse la tante de Géraldine Giraud, Marie-Christine Van Kempen, d'être la complice de Treiber. Toute aussi fracassante est la révélation que la préface de ce livre est signée par le père de l'une des victimes... le comédien Roland Giraud. Même si la justice est passée concernant la tante de Géraldine et que l'affaire est judiciairement morte, Roland Giraud avait fait à l'époque des déclarations sur le possible rôle joué par sa belle-soeur dans ce double assassinat, déclarations qui laissaient peu de doutes sur ses soupçons dans ce dossier... Il n'avait d'ailleurs pas caché sa colère quand l'ordonnance de non-lieu concernant Marie-Christine Van Kempen avait été rendu.

Le Point s'est procuré en exclusivité quelques pages de l'ouvrage. Dans le chapitre "En guise de conclusion : mon scénario", l'ancien policier accuse clairement la tante de l'unes des victimes : "Marie-Christine Van Kempen pourrait être la commanditaire : elle commande une expédition punitive à Jean-Pierre Treiber en lui promettant de l'argent", écrit le policier. Motif ? Le dépit amoureux : "On sait que la relation de Marie-Christine Van Kempen avec Katia Lherbier est trouble. Elle est visiblement amoureuse de Katia."

Cette hypothèse a déjà été étudiée par la justice et le policier n'apporte aucun élément nouveau, souligne Le Point. Marie-Christine Van Kempen a été mise en examen pour "complicité d'assassinats" le 25 novembre 2005 et a même été en détention provisoire pendant près de trois mois. On a retrouvé dans sa cave des traces d'un dérivé de chloroforme, le gaz employé pour tuer les deux filles. Elle bénéficiera d'un non-lieu en septembre 2008. L'hypothèse d'une "séquestration-punition" est abandonnée faute de preuve : la cour d'appel de Paris confirme ainsi ce non-lieu en février 2009.

Dans son livre, le commandant Cunault pointe également du doigt Patricia Darbeau - qui sera aussi incarcérée pendant trois mois -, une petite amie de Treiber. Il l'accuse d'avoir assisté au pacte mortel passé par Marie-Christine Van Kempen et Jean-Pierre Treiber. Il écrit : "Au cours du mois d'octobre 2004, peut-être le 19, Marie-Christine Van Kempen, Jean-Pierre Treiber et Patricia Darbaud se sont bien rencontrés au café de l'Espérance, même si la téléphonie n'en porte aucune trace." Il se base sur le témoignage de la gérante du café, qui paraissait très crédible à l'époque. Témoignage estimé peu probant (la gérante du café et le serveur entendus dans le bureau du juge et confrontés aux deux femmes ensuite avaient été très déstabilisés par les avocats des deux présumées coupables) suite à la confrontation de la gérante avec les deux femmes en février 2006.

Contacté par Le Point, l'avocat de Marie-Christine Van Kempen envisage déjà des poursuites à l'encontre du commandant Cunault : "Il faut rester prudent, mais, si ces propos sont exacts, c'est de l'acharnement policier. Je vais lire attentivement le livre ; si certains passages sont diffamatoires et ne tiennent pas compte des décisions de justice, je saisirai le juge des référés pour demander le retrait de l'ouvrage ou de certains de ses passages. Par ailleurs, je compte attaquer en diffamation avec citation directe l'ancien policier." Même chose du côté de Me Marie-Thérèse Walter-Castre, l'avocate de Patricia Darbaud : "Il est inadmissible et intolérable que cet ancien directeur d'enquête, aujourd'hui à la retraite, se permette de remettre en cause une décision de justice. Ma cliente a bénéficié d'un non-lieu définitif. C'est une atteinte à son image et une diffamation caractérisée que nous allons poursuivre."

Le commandant Cunault n'est pas définitivement pas tendre avec Marie-Christine Van Kempen : "Elle est libre, même si cette liberté a un sale goût".

Du côté de l'éditeur, on reste prudent. Patrick Mahé, directeur général des éditions du Rocher, déclare au Point que ce livre "n'est pas la remise en question d'une décision de justice", mais seulement le témoignage d'un "enquêteur qui est encore à vif".

Après ce drame, survenu en décembre 2004, Roland Giraud s'est réfugié dans le travail. Avec sa femme et la mère de Géraldine, Maaike Jansen, il montait sur scène dans Le Technicien. Une comédie spécialement écrite pour eux par Eric Assous, jouée l'automne dernier au Théâtre du Palais-Royal. Mais comment tourner la page, lorsque votre fille vous est enlevée dans ces tragiques conditions... et que son assassin présumé s'évade de prison et qu'au terme d'une improbable cavale et nouvelle arrestation, il se suicide empêchant ainsi que justice soit rendue ?

La suite après la publicité
La suite après la publicité
À propos de
Roland Giraud
Roland Giraud
Roland Giraud, sa fille Géraldine assassinée : une affaire macabre toujours non élucidée
26 août 2021 à 19:55
Roland Giraud et l'assassinat de sa fille : "La journée de cauchemar de ma vie..."
21 mars 2016 à 19:39
Tous les articles
Mots clés
Cinéma Enfant de star Famille Justice Livre People France Police Théâtre Top news
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Judith Godrèche se livre sur sa relation avec le réalisateur Benoît Jacquot : elle avait 14 ans et lui 40
Judith Godrèche se livre sur sa relation avec le réalisateur Benoît Jacquot : elle avait 14 ans et lui 40
8 janvier 2024
Lio scandalisée par l'affaire Depardieu : le "bouffon" Patrick Chesnais en prend pour son grade play_circle
Lio scandalisée par l'affaire Depardieu : le "bouffon" Patrick Chesnais en prend pour son grade
7 janvier 2024
Les articles similaires
"C'est abject" : Anthony Delon dépose une main courante contre sa soeur Anouchka, ces terribles révélations de l'acteur play_circle
"C'est abject" : Anthony Delon dépose une main courante contre sa soeur Anouchka, ces terribles révélations de l'acteur
3 janvier 2024
Pierre Arditi : Son fils Frédéric, né de sa relation avec sa défunte épouse, est un séduisant artiste play_circle
Pierre Arditi : Son fils Frédéric, né de sa relation avec sa défunte épouse, est un séduisant artiste
24 novembre 2023
Dernières actualités
Dernières news