Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Aïssa Maïga évoque le "petit malaise" qu'a provoqué son discours aux César

Aïssa Maïga évoque le "petit malaise" qu'a provoqué son discours aux César
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Aïssa Maïga lors de la 45ème cérémonie des César à la salle Pleyel à Paris © Olivier Borde / Dominique Jacovides / Bestimage
11 photos
Dans une interview au "Huff Post" parue le jeudi 11 mars 2021, Aïssa Maïga revient sur son discours militant et percutant prononcé l'année dernière, alors qu'elle remettait le César du meilleur espoir féminin. L'actrice revient sur son profond engagement et ses motivations.

L'année dernière, les César changeaient à tout jamais. Alors que beaucoup questionnaient la nomination de Roman Polanski et qu'Adèle Haenel quittait la salle, Aïssa Maïga marquait le début du changement avec un discours marquant. Alors qu'elle remettait le prix de l'espoir féminin, elle demandait aux professionnels de la salle de mieux considérer les acteurs racisés.

Un discours motivé par des années d'immobilisme. "J'avais envie de prendre la parole d'une façon volontairement percutante, voire provocante. J'avais l'impression d'avoir tellement pris la parole depuis plus de deux décennies sur le sujet que face à cet immobilisme, je me suis dit : 'là je ne peux pas faire autrement que d'être assez frontale et d'utiliser des symboles qui vont faire réagir'", s'est souvenue Aïssa Maïga auprès du Huff Post, le 11 mars 2021, qui militait alors avec la campagne #BlackCesars

"Ça fait plus de deux décennies que je ne peux pas m'empêcher de compter lors des réunions du métier", avait-elle notamment déclaré dans son discours, comptant une par une les personnes de couleur dans l'audience. Aïssa Maïga se souvient encore du malaise qu'ont pu ressentir les professionnels concernées.

"Le petit malaise qu'ont vécu les gens du cinéma ce soir-là est vraiment infinitésimal face à l'énorme malaise sociétal qui est raconté par les discriminations à l'embauche ou les discriminations dans le monde du travail, dans le secteur du cinéma ou non d'ailleurs. C'est ça le malaise !", dénonce-t-elle auprès du Huff Post.

"Le malaise, ce sont les chiffres qui disent que les Noirs, les Arabes, les Asiatiques à l'écran sont surreprésentés dans les rôles à caractère négatif. Le malaise, c'est de se dire que le nombre d'acteurs noirs à l'écran a grandi, mais en raison des fictions américaines. Le malaise c'est de se dire qu'une réalisatrice aujourd'hui parce qu'elle est femme accède moins aux opportunités que son homologue masculin. Le malaise c'est tout ça. Le malaise, ça n'est pas une actrice qui vient dénoncer ça sur la scène des César", a détaillé l'actrice.

Quelques minutes après son discours - qui avait égratigné Vincent Cassel -, Aïssa Maïga se levait, suivant Adèle Haenel, pour "retrouver les militantes féministes qui étaient dehors". Depuis, elles sont devenues les symboles du besoin de changement dans le cinéma français.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image