Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Adama Traoré : Aïssa Maïga dénonce la brutalité policière dans un discours fort

Aïssa Maïga - People à la manifestation de soutien à Adama Traoré devant le tribunal de Paris le 2 juin 2020. Environ 20.000 personnes ont participé mardi soir devant le tribunal de Paris à un rassemblement interdit, émaillé d'incidents, à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation. © Cyril Moreau / Bestimage
14 photos
Lancer le diaporama
Aïssa Maïga - People à la manifestation de soutien à Adama Traoré devant le tribunal de Paris le 2 juin 2020. Environ 20.000 personnes ont participé mardi soir devant le tribunal de Paris à un rassemblement interdit, émaillé d'incidents, à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation. © Cyril Moreau / Bestimage
Mardi 2 juin 2020, Aïssa Maïga a prononcé un discours puissant et nécessaire sur la brutalité de la police française envers les minorités, en marge de la manifestation parisienne pour la justice dans l'affaire Adama Traoré.

Aïssa Maïga faisait partie de ces 20 000 personnes rassemblées pacifiquement devant le tribunal de justice de Paris, le mardi 2 juin 2020. Elle a rejoint le mouvement lancé par Assa Traoré, la grande soeur d'Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans tué en 2016 par la police lors d'une interpellation. "Aujourd'hui, ce n'est plus que le combat de la famille Traoré, c'est votre combat à vous tous (...). Aujourd'hui, quand on se bat pour George Floyd, on se bat pour Adama Traoré", a déclaré la militante antiraciste.

Aïssa Maïga, qui dénonçait le manque de diversité dans le cinéma français lors des César, a aujourd'hui dénoncé le racisme et la violence de la police française envers les minorités. "Je suis fière d'être ici, aux côtés d'Assa et de toutes les familles victimes de la brutalité policière en France. Je suis là en mémoire de tous ceux, la liste est trop longue, qui ont subi ces violences et qui l'ont payé de leur vie. Je suis actrice et réalisatrice, le combat que nous menons au cinéma, à la télévision et dans le théâtre en France est le même combat", a-t-elle déclaré devant la foule.

Nous ne laisserons pas la France tranquille tant qu'il y aura des injustices

"C'est un combat pour la représentation juste et une représentation positive et digne des populations afrodescendantes françaises. C'est un combat pour la justice à l'image, pour les populations d'origine asiatique, c'est un combat pour les populations d'origine arabe. Nous ne laisserons pas le cinéma français tranquille. Nous ne laisserons pas la justice française tranquille. Nous ne laisserons pas la France tranquille tant qu'il y aura des injustices. Et tant que nos frères, nos soeurs, nos enfants seront susceptibles de mourir à cause de la police qui est censée les protéger", a conclu Aïssa Maïga avec détermination. Un discours poignant.

Malgré l'interdiction de manifester déclarée par le préfet de police de Paris, plus de 20 000 personnes - d'après la préfecture de police de Paris - se sont rassemblées pacifiquement devant le tribunal de Paris, à porte de Clichy. Un rassemblement qui intervient dans le contexte de la montée du mouvement Black Lives Matter et ses manifestations, après la mort filmée de George Floyd, étouffé par un policier américain.

Quatre ans après l'affaire Traoré, sa grande soeur se bat toujours avec la même rage. Pendant la manifestation, on apprenait qu'une nouvelle expertise commandée par la famille, qu'Adama Traoré est mort d'un syndrome asphyxique faisant suite à un oedème cardiogénique. Les experts attribuent ce dernier "à une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral", revenant à pointer la technique d'interpellation des gendarmes, selon ce document consulté par l'AFP. "Aucune autre cause du décès n'est identifiée ", était-il précisé.

Aïssa Maïga a manifesté aux côtés de plusieurs personnalités, dont Leïla Bekhti, Flora Coquerel, Camélia Jordana, Géraldine Nakache, Marina Foïs, Adèle Exarchopoulos, Kurzawa, Sadek ou encore Adele Haenel.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Tony Yoka avec son fils Ali dans un centre commercial le 21 mai 2020. Il le laisse aller s'amuser dans des jeux fermés en raison du coronavirus.
Margaux éliminée de "N'oubliez pas les paroles", le 3 février 2020, sur France 2
Cauet en famille à Disneyland Paris le 23 février 2020.
Tiago Tanti fait pipi dans le pot pour la première fois, mars 2020.
Sofiane (Les Anges) répond aux questions de Purepeople.com
Sophie Tapie, invitée dans l'émission "On n'est pas couché" sur France 2. Le 30 mai 2020.
Nicolas Bedos remercie Doria Tillier lors de la 45e cérémonie des César, le 28 février 2020.
Anne-Élisabeth Blateau au Festival de l'Alpe d'Huez, le 16 janvier 2020.
45e cérémonie des César, par Purepeople.com.
SD.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel