Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alan Rickman : Mort à 69 ans du comédien britannique, prince des méchants

25 photos
Lancer le diaporama
L'acteur célèbre pour ses rôles de méchant s'est éteint, des suites d'un cancer...
L'acteur célèbre pour ses rôles sombres s'est éteint, des suites d'un cancer qu'il a gardé secret... Il aurait eu 70 ans le mois prochain.

Toutes les générations, toutes sensibilités confondues, connaissaient son visage charismatique et appréciaient son talent : Alan Rickman, l'un des acteurs britanniques les plus adulés et révérés, est mort à 69 ans des suites d'un cancer, selon une annonce faite par sa famille jeudi 14 janvier 2016 et répercutée par le quotidien The Guardian.

Mythique méchant - Hans Gruber - face à Bruce Willis dans Piège de Cristal (1988 - il avait alors déjà 41 ans), shérif de Nottingham face à Kevin Costner dans Robin des Bois (1991), soupirant malmené (colonel Brandon) de Kate Winslet dans Raisons et Sentiments (1995), insondable Severus Rogue dans la saga Harry Potter (2001-2011), mari en pleine crise (Harry) dans Love Actually (2003), ou encore détestable juge Turpin dans Sweeney Todd de Tim Burton (qui le sollicita ensuite pour son Alice au pays des merveilles), Alan Rickman aura notamment incarné comme peu d'autres la noirceur à l'écran. Une noirceur éclatante et magnifique.

Ancien de la Royal Shakespeare Company, cet homme à l'intelligence lumineuse et au timbre de voix envoûtant était également un comédien de théâtre émérite, assidu sur les planches pendant plus de cinquante ans, des années 1960 au début des années 2010. Il était d'ailleurs le directeur-adjoint de la Royal Academy of Dramatic Art, le prestigieux conservatoire d'art dramatique londonien. Dernièrement, il avait été acclamé pour sa mise en scène de My Name is Rachel Corrie (2005) et son interprétation du rôle-titre de John Gabriel Borkman d'Ibsen (2010-2011). Pour le cinéma, Alan Rickman est également le réalisateur de L'Invitée de l'hiver (1998), adapté de la pièce éponyme et avec Emma Thompson, et de Les Jardins du roi (présenté en 2014 à Toronto et sorti en salles en 2015), avec Kate Winslet, Matthias Schonaerts et lui-même dans le rôle du Roi Soleil.

En dépit de la richesse de son parcours et de sa notoriété auprès du public, Alan Rickman n'avait glané que peu de nominations pour les plus prestigieuses récompenses. Il n'a ainsi jamais été en compétition aux Oscars, mais s'était vu décerner le BAFTA Award du meilleur acteur dans un second rôle pour Robin des Bois, prince des voleurs, et plusieurs distinctions dont le Golden Globe et l'Emmy Award du meilleur acteur pour le téléfilm Raspoutine (1996). "Ce sont les rôles qui gagnent des prix, pas les acteurs", avait-il philosophé en 2008.

Retrouvé au grand écran dernièrement dans Gambit (2012), Le Majordome (2013) et Une Promesse (2014) du Français Patrice Leconte, on le verra encore, à titre posthume, dans le thriller Eye in the Sky, présenté à Toronto l'an dernier, et on entendra à nouveau sa voix sortant de la bouche d'Absolem dans Alice de l'autre côté du miroir.

Très discret, il vivait depuis toujours avec sa compagne Rima Horton, qu'il avait rencontrée en 1965 alors qu'ils n'avaient pas encore 20 ans et épousée... en 2012 dans la plus stricte intimité, à New York, comme il l'avait révélé au printemps 2015.

GJ

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel