Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alen Pamic : Mort à 23 ans du footballeur après un malaise en plein match

2 photos
Lancer le diaporama

Voilà un drame qui se reproduit malheureusement trop de fois dans le football... Ancien joueur croate du Standard de Liège dans le championnat belge, Alen Pamić est mort en plein match, comme le rapporte samedi 22 juin le journal croate Vecernji List. Agé de 23 ans seulement, il serait effondré durant un "petit match."

Déjà alerté à plusieurs reprises de ses problèmes cardiaques, Alen Pamic n'avait jamais voulu cesser son activité de footballeur. En novembre 2010, il avait ainsi été victime d'un arrêt cardiaque avant un match entre les espoirs du Standard de Liège et Zulte Waregem. Le père d'un de ses coéquipiers, Arnor Angeli, avait alors dû le réanimer sur le terrain, avant que son contrat ne soit résilié par le club quelques mois plus tard. C'est là qu'il revient dans son pays natal et signe au NK Istra, à partir de 2011, club où joua son père Igor, international croate. Il aura deux autres problèmes cardiaques par la suite mais refuse d'arrêter le football. Un choix qui lui sera fatal.

Alen Pamic rejoint une trop longue liste des joueurs décédés sur un terrain de football d'un accident cardiaque. On se souvient ainsi que le milieu de terrain camerounais Marc-Vivien Foé (28 ans) est décédé brutalement lors d'un match de la Coupe des Confédérations avec sa sélection contre la Colombie le 23 juin 2006 à Lyon. Un an plus tard, le Hongrois Miklos Feher décédait aussi en plein match avec Benfica alors qu'il n'avait que 24 ans. En 2007, c'est l'Espagnol Antonio Puerta qui meurt lors d'un match avec Séville à 22 ans avant que Piermario Morosini, de Livourne, ne meurt à 25 ans l'an dernier d'un arrêt cardiaque lors d'un match de 2e division à Pescara.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel