Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Amel Bent : Son mari Patrick mis en détention provisoire, première "réaction"...

Amel Bent : Son mari Patrick mis en détention provisoire, première "réaction"...
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Coup dur pour la chanteuse, qui se montre d'un soutien sans faille pour son époux.

Vendredi 13 mai, après les révélations du journal Le Parisien sur une vaste arnaque au permis de conduire incluant le gérant d'une auto-école de Neuilly, Patrick Antonelli, mari d'Amel Bent, et trois employés de la préfecture des Hauts-de-Seine (dont un qui n'y travaillait plus), le couperet judiciaire est tombé : le mari de la chanteuse ainsi qu'un des agents ont été placés en détention provisoire...

Mis en examen pour corruption, les quatre individus liés à cette vaste arnaque dont ont bénéficié 258 personnes et qui a généré plus d'un million d'euros de revenus frauduleux n'ont donc pas tous le même destin judiciaire devant eux. En effet, le parquet de Nanterre a annoncé le placement en détention provisoire de Patrick Antonelli, soupçonné d'être au coeur de cette arnaque mise à jour par la préfecture elle-même lors d'un contrôle interne, ainsi qu'une des fonctionnaires, considérée comme sa complice. D'après Le Parisien, Patrick Antonelli a reconnu les faits, et ils concerneraient "au moins la moitié des permis délivrés entre la fin 2013 et avril 2015". Sa complice en admettrait une dizaine seulement. Les deux autres fonctionnaires sont restés libres sous contrôle judiciaire. Cette décision intervient après une enquête préliminaire confiée à la police judiciaire des Hauts-de-Seine et au groupement d'intervention régionale et l'ouverture, vendredi, d'une information judiciaire.

Le trafic était simple mais bien rodé. Pour délivrer de faux permis de conduire à ses clients fortunés, Patrick Antonelli, dirigeant d'auto-école, était en cheville avec une fonctionnaire de la préfecture de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, et deux autres agents moins actifs. Il lui transmettait un dossier bidon, et sa complice le traitait. Le vrai-faux permis était imprimé dans le Nord avec les vrais permis, explique Le Parisien, qui a révélé l'affaire. Il était ensuite remis au client (sans jamais passer d'examen) pour une somme variant en fonction de ses revenus, parfois 10 000 euros et même plus. Les deux se partageaient le gain, 50-50...

Des célébrités impliquées...

Certains des bénéficiaires n'avaient clairement pas le permis alors que d'autres voulaient simplement le récupérer après l'avoir perdu pour cause de points en moins suite à des infractions au code de la route. Parmi les bénéficiaires cités, on retrouve Samir Nasri, Jérémy Ménez ou Ali Baddou. Le journaliste est sorti de son silence. "J'ai fait une énorme bêtise et je la regrette. J'ai rendu le permis il y a déjà plusieurs mois", a-t-il écrit sur Twitter. "La préfecture a d'ores et déjà commencé à annuler les permis frauduleux", a précisé le parquet. S'agissant des bénéficiaires des permis, "les suites judiciaires seront appréciées ultérieurement, en fonction des investigations réalisées dans le cadre" de l'enquête.

Amel Bent, l'amour avant tout

Amel Bent, dont le premier compagnon, Moussa Kouissi, avait été condamné à 15 ans de prison pour meurtre, est forcément très touchée par cette nouvelle affaire. Maman avec Patrick Antonelli d'une petite Sofia née début février, la chanteuse a préféré réagir en musique sur Twitter, citant un extrait de L'Hymne à l'amour d'Édith Piaf : "Peu m'importe les problèmes, mon amour puisque tu m'aimes."

Rappelons que Patrick Antonelli et les autres protagonistes sont présumés innocents jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image