Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Aniko Michnyaova s'abandonne à la perversion chic de la lingerie Bordelle...

Aniko Michnyaova s'abandonne à la perversion chic de la lingerie Bordelle...
Par Guillaume J.

Après un premier aperçu prometteur l'an dernier pour la lingerie et les maillots Audelle, la beauté slovaque Aniko Michnyaova nous fait le coup de la rime riche et parcourt cette fois le champ lexical de la sensualité pour la marque quasiment homonyme Bordelle. Et quel "joyeux Bordelle" !

De séduction à perversion, il n'y a que deux syllabes et quelques poses lascives que la somptueuse blonde aux yeux verts et aux mensurations idéales (88-60-91) franchit avec une volupté incendiaire pour le compte de la marque de lingerie de luxe britannique, qui a bâti depuis 2009 sa réputation sulfureuse sur son désir de jouer avec les codes de la domination, sous la houlette d'Alexandra Popa.

On en retrouve bien l'esprit dans cette nouvelle collection et dans les clichés mettant en scène Aniko Michnyaova. La friction électrique du rouge vif, sur les lèvres du modèle ou sur son porte-jarretelle, avec le noir omniprésent et obsédant, parfois réduit à la simple expression d'un cache-téton d'inspiration SM, l'ambiance boudoir à jeux interdits qui émane du décor suranné mêlant vert, rouge et or, les contorsions du mètre 79 de la merveille slovaque signée chez Francina Models et Next à Londres, qu'on a déjà pu voir louer ses charmes à La Senza, Punto Blanco, Triumph ou Moontide...

Il y a près de trois ans, Aniko Michnyaova, qui se décrit comme "une fille simple sortie d'un petit village", avouait son rêve, son objectif même, de représenter un jour Victoria's Secret, la Rolls de la lingerie sexy : "J'adore leur style, leur attitude, leur vibe." A 25 ans, les ailes d'ange ne lui ont toujours pas poussé, mais la magnifique jeune femme se fie à son instinct : "Je suis obsédée par la lingerie, j'adore ça." Obsédante en effet. Dans la même interview, interrogée sur la retouche photo, elle partageait sa vision très prosaïque de la chose : "Je m'intéresse aux photos, mais une fois que le shooting est fini, j'ai fait mon boulot, après quoi c'est au client de décider ce qu'il veut et comment il le veut. Et j'espère toujours être surprise quand les photos paraissent..."

Des surprises comme ça, on en veut bien d'autres...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image