Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté

Anja Paerson, mère comblée : Son coming-out, pour montrer son ''côté humain''

Anja Paerson, mère comblée : Son coming-out, pour montrer son ''côté humain''

Pour la première fois depuis 2002 et Salt Lake City, les Jeux olympiques d'hiver se disputent sans l'emblématique Anja Paerson, l'une des plus grandes skieuses de l'histoire. Et pour cause. La jeune femme de 32 ans est devenue maman quelques semaines après avoir révélé son homosexualité. Une nouvelle vie qu'elle raconte dans les colonnes de L'Équipe de ce lundi 17 février.

Mère de famille comblée

Anja Paerson, c'est 42 victoires sur le circuit, sans compter ses six médailles olympiques dont une en or aux JO de Turin en 2006, sept médailles d'or aux mondiaux et deux Globes de Cristal du classement général, la plus jeune championne du monde de slalom de l'histoire à 19 ans et 95 podiums tout au long de sa carrière.

Mais depuis sa retraite en mars 2012, la Suédoise est restée très éloignée du Grand Cirque Blanc, à l'exception des trois semaines qu'elle passe actuellement du côté de Sotchi pour commenter les JO. Maman d'un petit garçon baptisé Elvis âgé de 1 an et demi, Anja Paerson reconnaît que la compétition ne lui manque pas, à l'inverse de "toute la famille du ski alpin". "J'ai arrêté pour une bonne raison, confie-t-elle au journaliste de L'Équipe. Je voulais rester à la maison, être tranquille avec ma famille et ne plus ressentir le stress de la Coupe du monde."

Résidente monégasque, Anja Paerson a fini par rejoindre la Suède, pour que la fille de 7 ans de sa compagne puisse être au plus près de son père. Ce qui n'empêchera pas toute la petite famille de revenir aux beaux jours sur le Rocher. Loin des sensations procurées par la compétition, la championne confie bien volontiers que son rôle de maman lui réserve de belles surprises : "J'ai des sensations fortes tous les jours avec les enfants. Ils donnent tellement." La Suédoise reconnaît cependant qu'une seule chose lui manque. La possibilité de dire stop quand elle le veut... "Quand je voulais me reposer, je me mettais en off, explique-t-elle. Quand je voulais me repartir, je me mettais sur on. Avec les enfants, on ne se repose jamais."

Un coming-out tardif

L'ancienne skieuse revient également dans cet entretien sur son homosexualité, révélé par le biais de la radio publique suédoise. On apprend ainsi que sa famille, ses proches et certaines personnes du monde du ski savaient. Alors pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ? "Plusieurs raisons m'ont fait attendre la fin de ma carrière : je pensais aux gens autour de moi qui auraient été touchés par mon coming-out. Quand j'ai choisi de vivre avec une femme, j'ai aussi imposé à ma famille, à mes amis d'accepter l'homosexualité. Il faut du temps pour que cela soit admis dans l'esprit des gens", avance Anja Paerson.

Devant l'impact médiatique qu'elle savait énorme, la Suédoise a souhaité protéger sa compagne et sa fille des médias. "On voulait se protéger du monde extérieur, derrière le mur de notre petit château", ajoute-t-elle encore. C'est donc à la radio qu'elle fera son révélation. Une annonce qu'elle considère comme bien plus qu'un simple coming-out. Elle parle ainsi "d'exposer [s]on côté humain", elle qui était considérée comme un "robot" dans son pays natal, du fait de son attitude de glace en compétition : "Je voulais garder ma vie privée pour moi. Et là, tout à coup, j'ai dit publiquement : 'Me voilà telle que je suis.' "

Aujourd'hui, et devant les nombreux retours positifs qu'elle a reçus, pas seulement de Suède mais du monde entier, Anja Paerson intervient dans les écoles, des émissions de radios où elle "témoigne de la confiance en soi, de l'importance de s'assumer" et envisage, pourquoi pas, de devenir un jour entraîneur.

Une mère de famille heureuse qui n'aspire qu'à une chose : passer le plus de temps auprès de sa compagne et de son fils Elvis. Et pour ça, il faudra patienter encore un peu, les JO de Sotchi ne prenant fin que le 23 février prochain...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image