Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Anne-Elisabeth Lemoine : Comment Cristiano Ronaldo a gâché l'une de ses soirées

15 photos
Lancer le diaporama
Anne-Elisabeth Lemoine dans "Le Tube", 2 juin 2018, Canal +
L'animatrice de "C à vous" ne regardera plus jamais un match de football qui oppose la France au Portugal, avec sa famille. Lors de son passage dans "Le Tube", sur Canal +, Anne-Elisabeth Lemoine a dévoilé comment Cristiano Ronaldo et son équipe ont ruiné l'une de ses soirées.

Samedi 2 juin 2018, Anne-Elisabeth Lemoine était l'invitée d'Isabelle Ithurburu dans Le Tube (Canal +). Après avoir fondu en larmes en découvrant des déclarations de son papa ou évoqué son avenir sur France 5, l'animatrice de C à vous a été invitée à réagir à l'annonce de Zinedine Zidane, désormais ancien entraîneur du Real. Après quoi, elle a admis être fan de Cristiano Ronaldo.

Toutefois, elle préfère ne plus regarder ses matchs s'il est opposé à l'équipe de France et a dévoilé pourquoi. "La finale de la Coupe d'Europe a donné lieu à l'une des pires soirées de ma vie et celle de mon père. Il avait voulu organiser une soirée franco-portugaise. Mon mari est Portugais. Il y avait des supporters français comme mon frère et son fils et d'autres Portugais comme mon mari et mon fils", a confié la femme de Philippe Coelho (avec qui elle a eu son fils Vasco, né le 13 juin 2013. Son fils Arthur est né d'une précédente relation).

Si l'ambiance était plutôt "bon enfant" au début, Anne-Elisabeth Lemoine l'a vite vue changer, à son plus grand regret : "J'étais comme mon père, j'avais les deux drapeaux dans mes mains. Et en fait, dans le foot, il n'y a pas de fair-play. C'est terrible, ça manque tellement de second degré. J'ai été dégoûtée de leur attitude et j'ai fini par engueuler les deux camps. (...) Ils ne se parlaient plus, il y avait une ambiance à couper au couteau. C'était horrible."

Que ses proches ne comptent donc pas la voir dans les parages si la France rencontre le Portugal lors de la Coupe du monde 2018 qui débutera le 14 juin prochain, en Russie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel