Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Après Maison Close, la dynastie Borgia donne une leçon d'immoralité !

La saga de la famille italienne Les Borgia inspire de nombreux réalisateurs. C'est d'abord Neil Jordan (à qui l'on doit Entretien avec un vampire) qui vient de débuter le tournage de Borgias (avec Jeremy Irons - voir teaser). Cette série sera diffusée sur la chaîne américaine anticonformiste Showtime (qui diffuse déjà Dexter ou encore The United States of Tara).

La vie dissolue des Borgia

Pas jaloux de ce projet américain, Canal+ s'est mis dans la course aux Borgia. Il faut dire qu'il y a matière à développer une série-événement riche : la famille Borgia est une famille (d'origine espagnole) qui a su régner sur le Vatican du XVème siècle à grands renforts de pratiques douteuses et de moeurs légères. Dans cette période sulfureuse de l'histoire de la Renaissance, les Borgia se sont fait remarquer quand l'un des leurs, Rodrigo, est parvenu à devenir Pape non sans manoeuvres illégales et sans mener une vie dissolue. Manipulation, corruption, inceste... tous les ingrédients sont réunis.
Revenir sur la dynastie Borgia, c'est comme faire un mélange de Le parrain et Dirty Sexy Money il y a six siècles de cela.

Une nouvelle série historique

Avec une telle matière première, pas étonnant que les Américains se soient jetés dessus (tournage en cours et diffusion l'année prochaine). Et Canal+ aussi ! Après les succès deLes Tudors ou Rome, la chaîne cryptée a décidé de renouveler l'expérience avec Les Borgia, qui sera une nouvelle fiction signée "série historique". Réalisée par Tom Fontana, Les Borgia (de Canal+) sera en fait une série européenne (avec des financements tchèques, allemands ou français), entrant dans la catégorie "création originale". Le tournage a débuté le 27 septembre dernier à Prague et se poursuivra jusqu'au printemps prochain.

Un casting international

Lors de l'événement du MIPcom qui a débuté à Cannes hier (marché international des programmes au cours duquel les responsables de chaînes font leurs achats), la chaîne a confirmé la préparation de cette série en 12 épisodes de 52 minutes (trois saisons sont d'ores et déjà prévues) et a dévoilé le casting : John Doman (vu dans Mystic River, sera Rodrigo le Pape, l'équivalent de Jeremy Irons, donc), l'Anglais Mark Ryder (qui jouera Cesar), Stanley Weber (qui jouera Giovanni), l'Allemande Isolda Dychauk (qui campera Lucrèce) et l'Espagnole Assumpta Serna (Vanozza, la mère des enfants de Rodrigo).

Quelle différence entre la fiction de Neil Jordan (qui devait initialement être un film) et celle de Tom Fontana ? Takis Candilis (responsable de la production audiovisuelle de Lagardère) l'explique dans le magazine Le film français : "Il semble que notre Rodrigo corresponde davantage à celui qu'on a envie de voir. Plus complexe, charmeur et violent. Moins froid que ne le jouera Jeremy Irons [...] Il n'est pas question de faire de la provocation et de la surenchère". Cette création originale de Canal+ (et internationale) doit être prête pour l'automne 2011 et devrait signer un succès permettant à la chaîne de proposer d'autres projets, comme une série historique sur la vie au château de Versailles.

Le carton de Maison Close !

Les Borgia sera donc le prochain bébé de Canal+. Quand on voit le succès d'audience qu'a connu Maison Close hier soir, on ne peut que comprendre pourquoi la chaîne du cinéma profite de cette opportunité.

En effet, avec 1 700 000 million de téléspectateurs (pour 6,8 % de part d'audience), Canal+ est heureux : ce score est décrit comme exceptionnel pour une fiction sur une chaîne privée puisque cela signifie qu'un abonné sur quatre regardait cette série (un peu trash) interdite aux moins de 16 ans !
Emmanuel Berretta du Point atteste même qu'il "s'agit de scores très supérieurs aux séries américaines de Canal+, telle 24 heures." De belles audiences mais pas très étonnantes compte tenue de la large promotion autour de la série. L'attente savamment entretenue par la chaîne n'a pas satisfait tout le monde puisqu'au lendemain de ce lancement, certains médias sont sévères. Pour L'Express, "Canal+ a raté Le Paradis" avec Maison Close et étoffe son argument avec : "Dommage que Canal+ ait raté la chance de poser un débat de société et préféré se cacher derrière quelques scènes de cul et de violence qui renvoient dos à dos les pro et les anti, pour ou contre la réouverture des maisons closes en France".

Globalement pourtant, Maison Close a réussi son pari malgré quelques petites imperfections et quelques légèretés scénaristiques : Les Borgia suivront-ils la même voie ?

Allyson Jouin-Claude

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel