Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Babysitting 2 : Élodie Fontan "porte-bonheur" et un tournage "très chaud"

16 photos
Lancer le diaporama
Bande-annonce de Babysitting 2.
À l'Alpe d'Huez, le réalisateur-acteur de "Babysitting" (1 et 2) Philippe Lacheau s'est confié sur le tournage complexe du deuxième opus. On est loin de la grande déconnade imaginée...

En passe de franchir le cap des 3 millions d'entrées, Babysitting 2 continue de cartonner en salles. Fort de ce succès, Philippe Lacheau a été choisi pour faire partie du jury du 19e Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez, au côté du président Kad Merad. Un honneur pour le jeune comédien et metteur en scène de 35 ans, "flatté d'être là alors que je n'ai fait que deux films et que je dois juger des personnes qui ont plus d'expérience que moi", nous dit-il.

Un tournage chaud et riche en émotions

Fier de son succès avec les deux Babysitting, il l'est aussi. Pourtant, en dépit du sentiment d'éclate totale qui ressort notamment du deuxième volet, dont l'intrigue se déroule au Brésil, il ne faut pas croire que le tournage a rimé avec farniente et délire "à la cool" dans les décors paradisiaques du pays de la samba. À écouter parler Philippe Lacheau, "le tournage était très chaud et riche en émotions". Comprendre physique et non caliente. "On faisait toutes les cascades nous-mêmes, c'était très physique, avoue-t-il. On découvrait un pays, et en même temps, on a beaucoup tourné dans la jungle, qui était très hostile. On a notamment appris à sauter en parachute et fait une formation de soixante sauts chacun pour tourner une scène."

Un investissement qui paie, si on en croit les chiffres du box-office. D'autant que la comédie a le sens de la provoc', en venant concurrencer Star Wars 7 et faire la nique à ses concurrents français. "En termes de concurrence, le premier était sorti en même temps que Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu, qui a fait 12 millions d'entrées, on s'est dit que ça pouvait pas être pire pour le numéro 2. Et on s'est retrouvé en face de Star Wars, qui a déjà fait plus de 10 millions d'entrées", ironise-t-il, poursuivant : "Si jamais on fait un Babysitting 3, je pense que la plus grande difficulté sera de trouver un film qui fera autant d'entrées pour nous porter chance."

Très fier d'avoir Elodie Fontan et Christian Clavier

À en croire ce sympathique blondinet, ex-leader de la Bande à Fifi, les clés du succès de Babysitting 2 pourraient être à chercher du côté des nouveaux venus, et notamment de sa chérie et "porte-bonheur" Elodie Fontan. "Comme quoi, on n'est pas revanchard puisqu'on a été chercher deux acteurs du Bon Dieu, lâche-t-il. On a Elodie Fontan et Christian Clavier, deux nouveaux qui nous ont rejoints. On est très fier de les avoir. Peut-être que ce sont eux qui nous ont porté chance, peut-être que ce sont eux la bonne recette."

Invité d'un festival du rire qui a grandement compté pour lui avec la première projection de Babysitting dans la station iséroise, Philippe Lacheau a également tenu à évoquer les attentats du 13 novembre 2015 : "On avait pensé à changer la date de sortie, annuler les avant-premières qui ont suivi les événements du 13 novembre. Finalement, on a tout maintenu parce que les gens nous disaient que ça leur faisait du bien de rire, que ça leur changeait les idées. Donc, si à notre niveau, on a pu servir au moins à ça, c'est chouette."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image