Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Benjamin Castaldi, sa famille et lui menacés de mort : ses enfants en larmes

Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
18 photos
Lancer le diaporama
Benjamin Castadi dans "Touche pas à mon poste", sur C8
Après la séquence avec René Malleville, Benjamin Castaldi a reçu de nombreux messages de haine sur les réseaux sociaux. Jeudi 19 novembre, le chroniqueur a révélé que sa famille et lui avaient été menacés de mort.

Benjamin Castaldi ne pensait pas que l'histoire irait aussi loin. Mercredi 18 novembre 2020, Jean-Michel Maire et lui se sont amusés à tourner en dérision René Malleville qui évoquait le professeur Didier Raoult. Une attitude peu appréciée par le principal intéressé. Le chroniqueur de 72 ans a menacé de quitter le plateau. S'il est finalement resté, il a annoncé plus tard dans la soirée sur les réseaux sociaux qu'il quittait Touche pas à mon poste. Et il s'en est pris à l'époux d'Aurore Aleman qu'il a qualifié d'"abruti". Un message qui a eu de lourdes conséquences.

"Bonsoir Cyril, je m'excuse mais demain est mon dernier jour. Marre de cet abruti de Castaldi et de Jean-Michel. Si tu n'étais pas là, ils seraient personne. Au début, allez, c'était un bizutage, mais là ça ne va plus. J'ai 73 ans, j'ai eu une vie trépidante, respecté par tout le monde, je ne viens pas dans ton émission pour qu'on me prenne pour un con. A Marseille, ils m'idolâtrent mais commencent à se demander ce que je fous là. J'ai une famille, une femme, trois enfants et cinq petits-enfants qui ont eu une putain de haine, je te dis pas. Je préfère arrêter avant de faire une connerie (...) Je préfère en rester là !", a écrit René Malleville sur Facebook mercredi.

Après avoir découvert la fameuse séquence et le message du fan de l'OM, les internautes se sont empressés d'écrire des messages de haine à Benjamin Castaldi. Mais certains sont allés beaucoup trop loin comme l'a confié l'homme de 50 ans dans TPMP, jeudi 19 novembre. René Malleville est venu sur le plateau pour s'expliquer avec Jean-Michel Maire et lui. Après avoir fait part de son regret d'avoir blessé son collègue, Benji a confié, non sans colère, qu'il avait pris la décision de quitter les réseaux sociaux parce qu'il en avait "pris plein la gueule".

Benjamin Castaldi et sa famille menacés de mort

"Ca a pris de grosses proportions. Après tu as fait un message où tu me traites d'abruti. Et derrière, les conséquences de ça c'est que j'en prends plein la gueule. On menace de tuer ma famille, de tuer mes enfants, de déterrer ma grand-mère... Parce que j'ai ri, on me menace de mort ? Je ne suis pas d'accord. Avec ce message, tu ne t'en es pas rendu compte, tu déclenches le feu nucléaire. Et moi je ne suis pas ici pour me faire insulter, pour me faire menacer de mort. Je regrette si je t'ai blessé, je regrette les conséquences aussi. Quand j'ai mes enfants qui sont en larmes, je suis comme toi, je pète un plomb", s'est-il agacé. Et de rappeler que la bande est une famille et que tout le monde est là pour "déconner". Ca ne doit donc pas autant déraper. "Je comprends mille fois que tu sois énervé. Mais si j'avais dû m'énerver à chaque fois qu'on s'est moqué de moi, de mes ex-femmes, de ma famille, du fait que j'ai des petits yeux ou que je pète...", a-t-il conclu.

Mais le mal était fait, René Malleville a souhaité quitter Touche pas à mon poste malgré les excuses de Benjamin Castaldi et le soutien des autres chroniqueurs.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image