Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Bernard Tapie : François Hollande "pas complètement étranger" à sa maladie

Bernard Tapie : François Hollande "pas complètement étranger" à sa maladie
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Exclusif - Bernard Tapie se promène dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris le 30 décembre 2015.
10 photos
Lancer le diaporama
L'homme d'affaires atteint d'un cancer accuse l'ancien président de la République.

Bernard Tapie n'est pas le genre de personnage à garder ses avis très tranchés pour lui, qu'importe si ses déclarations égratignent sérieusement un ancien chef de l'État. Engagé depuis plus de vingt ans dans une affaire fleuve qui l'oppose au Crédit lyonnais, l'homme d'affaires de 75 ans ne perd rien de sa hargne malgré le cancer de l'estomac avec extension à l'oesophage dont il souffre.

Interrogé ce mardi 27 mars par Le Figaro, l'ex-ministre révèle qu'il entame une nouvelle étape de son lourd protocole qui l'a notamment conduit à se faire retirer les trois quarts de l'estomac. "Je commence une nouvelle séquence de chimiothérapie ce mardi après-midi. Je résiste", confie-t-il au quotidien. Bien que très affaibli, le patron du journal régional La Provence trouve la force de s'en prendre à ses détracteurs, notamment ceux qui défendent les intérêts de l'État. Il accuse les trois représentants de l'État présents durant une audience qui s'est déroulée le 30 janvier dernier à la cour d'appel de Paris d'avoir remis en question son état de santé. "Ils ont osé prétendre que j'instrumentalisais ma maladie, insinuant presque que j'étais un malade imaginaire !", s'offusque Bernard Tapie, absent de cette audience puisqu'il était déjà en traitement.

L'homme d'affaires n'hésite pas non plus à attaquer frontalement François Hollande qui a, selon lui, "voulu ériger cette affaire en symbole de son entreprise de démolition de l'action de son prédécesseur." Bernard Tapie va même encore plus loin dans son offensive contre l'ancien président de la République qui a succédé à Nicolas Sarkozy. Lorsque Le Figaro lui demande s'il a récemment vu le compagnon de Julie Gayet, il rétorque : "Une fois. Il m'a souhaité un prompt rétablissement. Je lui ai répondu qu'il n'était pas complètement étranger à ma maladie."

Alors que Bernard Tapie a été condamné à rembourser à l'État 404 millions d'euros en six ans, la cour d'appel de Paris doit se prononcer sur la validité du plan de sauvegarde de ses entreprises, validé par le tribunal de commerce en 2017. Une nouvelle audience est prévue le 10 avril prochain.

L'intégralité de l'interview de Bernard Tapie est à retrouver dans Le Figaro en kiosques le 27 mars 2018.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image