Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bertrand Cantat, le suicide de Kristina : 'Ça a été terrible... Ça l'est toujours'

Bertrand Cantat parle dans "Les Inrockuptibles", en kiosques le 23 octobre 2013.
20 photos
Lancer le diaporama
Bertrand Cantat parle dans "Les Inrockuptibles", en kiosques le 23 octobre 2013.

Alors que Bertrand Cantat revient avec un album, dont la sortie est hantée par la mort de Marie Trintignant, pour laquelle il a été condamné, le suicide de son épouse Kristina Rady, mère de ses deux enfants, est mis en doute. Le dernier compagnon de la jeune femme, François Saubadu, et son avocate, Me Yaël Mellul, ont obtenu de la procureur de Bordeaux Marie-Madeleine Alliot un complément d'enquête sur les circonstances de la mort de Kristina Rady, survenue le 10 janvier 2010. François Saubadu sera entendu le 31 octobre par la brigade de la police judiciaire bordelaise. Pour Cantat, "ils salissent la mémoire de [leur] amour".

Le parquet de Bordeaux précise que cette audition "ne s'inscrit pas dans le cadre d'une réouverture d'enquête mais dans celui d'une audition sur réquisition du procureur de la République". L'objectif de cette audition est de déterminer si François Saubadu dispose d'éléments nouveaux sur la mort de Kristina Rady. Dans VSD, son avocate explique avoir remis à la procureur une "série de pièces, dont l'original du CD contenant le message audio de Kristina Rady" - dans lequel elle se plaint auprès de ses parents de l'attitude de Bertrand Cantat et exprime son désir de fuir - mais aussi "des photos de François Saubadu et de Kristina Rady, attestant de leur relation ainsi qu'une liste d'une trentaine de témoins", certains susceptibles d'appuyer la théorie de l'avocate et de son client : Kristina Rady aurait été victime de "violences volontaires" de la part de Cantat "ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Parmi ces pièces, une lettre de Csilla Rady, maman de la victime présumée, à François Saubadu. Le 4 janvier 2011, Csilla écrit : "Bertrand joue l'apparence du bon garçon humble. Où est la vérité ? Il essayait de lui faire du chantage émotionnel et par les enfants. Il la menaçait ! La menaçait de la tuer", peut-on lire dans un extrait publié par VSD. Mais les parents de Kristina Rady se sont désolidarisés de François Saubadu, par peur, aussi, de ne pas revoir leurs deux petits-enfants, Alice et Milo (12 et 15 ans) : "Ils n'ont pas beaucoup apprécié cette démarche, explique leur avocat, qui n'est qu'une extrapolation de la part de M. Saubadu et de son avocate, ni le fait que le message ait été rendu public."

Dans l'interview fleuve accordée par Bertrand Cantat aux Inrockuptibles, le chanteur qui revient avec l'album Horizons, signé Détroit, raconte : "Les parents de Cini [surnom de Kristina Rady, NDLR] ont passé une semaine chez nous, ça a été très chaleureux. Ils ne comprennent plus du tout qui sont ces gens qui essaient de les impliquer malgré eux et leurs convictions. [...] Je ne ferai pas de grandes révélations sur Cini, son acte lui appartient et tout ce que je peux dire, c'est qu'il y a une grande complexité derrière. Ça a été terrible à vivre - ça l'est toujours..."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel