Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Bertrand Cantat : Ses enfants souffrent énormément, ses beaux-parents reviennent

Bertrand Cantat : Ses enfants souffrent énormément, ses beaux-parents reviennent
13 photos
Lancer le diaporama

Pour le moment, Bertrand Cantat ne parle pas... mais il chante. Lundi, dix ans après la tragédie de Vilnius qui a coûté la vie à sa compagne, l'actrice Marie Trintignant, l'ancien meneur de Noir Désir dévoilait Droit dans le soleil, premier extrait de l'album Horizons qui sortira sous le pseudonyme de Détroit avec la complicité de Pascal Humbert, le 18 novembre. Barclay publiera le disque, son directeur général assure le SAV. : Olivier Caillart était lundi soir l'invité de Marc-Olivier Fogiel sur RTL.

"On savait que la sortie du single allait susciter beaucoup de réactions, commence Olivier Caillart. On a des réactions de gens indignés et puis, surtout, des très positives." Ce qui complique le retour de Cantat, au-delà du meurtre pour lequel il a été condamné à huit ans de prison, c'est aussi le suicide de Kristina Rady, la mère de ses deux enfants, en 2010. Cet été, les parents de Kristina, Ferenc et Csilla Rady, exprimaient leur continuelle incompréhension du geste de leur fille et leur crainte qu'elle ait subi les violences de Cantat, mais ils n'ont pas souhaité porter plainte, par manque d'éléments et par peur de ne plus voir leurs petits-enfants : "Si on portait plainte contre leur père, quelle relation pourrions-nous avoir avec eux ?", confiait Csilla Rady à VSD. S'appuyant sur le livre de deux journalistes, dont les révélations ont fait beaucoup de bruit, une avocate spécialisée dans les violences conjugales avait fait part de son intention de porter l'affaire devant les tribunaux.

Ses enfants souffrent

Comme l'avocat de Bertrand Cantat, Olivier Caillart de Barclay balaye d'un revers de la main la croisade de cette avocate "illégitime" et révèle que les parents de Kristina, qui vivent en Hongrie, ont enfin revu leurs petits-enfants, pour la deuxième fois seulement depuis la mort de leur fille : "Les parents [de Kristina Rady, NDLR] se sont désolidarisés de toutes actions entamées par cette avocate. Les parents étaient chez Bertrand il y a encore deux week-ends, donc j'imagine que s'ils pensaient avoir à faire à un meurtrier et un castagneur, ils ne passeraient pas le week-end chez lui. [...] Ses beaux-parents sont venus chez lui, ils ont passé 4, 5 jours ensemble. Ils sont venus voir à la fois Bertrand et leurs petits-enfants." Milo est âgé de 14 ans, sa petite soeur, Alice, de 11 ans. Kristina Rady était enceinte de cette dernière lorsque Bertrand Cantat est tombé amoureux de Marie Trintignant. Désormais en âge de comprendre, tous deux "souffrent énormément de toute cette actualité qui ressort ponctuellement sur leur père", a confié Olivier Caillart à Marc-Olivier Fogiel.

Reste la musique de Bertrand Cantat et Pascal Humbert. Droit dans le soleil est une ballade profondément sombre et mélancolique. Comme son auteur ? "Il alterne avec des moments d'euphorie, mais globalement, c'est quelqu'un qui souffre énormément, qui porte le poids de ce qu'il a fait depuis dix ans." Selon Olivier Caillart, Bertrand Cantat est conscient "que son retour est très attendu", qu'il sera "très critiqué", mais seul lui importe "de voir si les gens adhèrent à son nouveau projet". La promotion d'Horizons se fera donc en conséquence : un minimum d'apparitions dans les médias, des programmes purement musicaux, puis la scène.

Une dernière chance ?

Dimanche, un sondage publié par Le Parisien révélait que 63% des Français ont une mauvaise opinion de Bertrand Cantat, mais aussi que 59% de ceux qui le connaissent trouvent normal qu'il reprenne sa carrière. "Bertrand fait partie des gens qui pensent qu'il a le droit à une dernière chance", souligne Olivier Caillart. Interrogée lundi matin par RMC/BFMTV sur le retour de Bertrand Cantat, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a répondu : "Il a commis un geste gravissime et nous pensons tous à cet instant à Marie Trintignant, à sa famille. En même temps, il a purgé sa peine et c'est le principe du droit pénal. On le défend pour tout un chacun et donc il faut le défendre pour Bertrand Cantat." Comme le résume la ministre, libre à chacun d'écouter ou non Horizons...


Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Olivier Caillart par Marc-Olivier Fogiel sur
RTL.fr

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image