Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Brigitte Macron à Metz : sa première opération Pièces jaunes touche à sa fin

Brigitte Macron à Metz : sa première opération Pièces jaunes touche à sa fin
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
La première dame Brigitte Macron visite l'Institut national des jeunes sourds de Metz le 12 février 2020. © Mao / Panoramic / Bestimage
27 photos
Lancer le diaporama
La première dame Brigitte Macron visite l'Institut national des jeunes sourds de Metz le 12 février 2020. © Mao / Panoramic / Bestimage
Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, Brigitte Macron a vécu sa toute première opération Pièces jaunes. A trois jours de la fin, la première dame s'est rendue le 12 février 2020 à l'Institut national des jeunes sourds de Metz , où elle a retrouvé des jeunes qu'elle avait accompagnés à Disneyland Paris deux semaines plus tôt.

Le 8 janvier 2020, Brigitte Macron lançait la grande opération Pièces Jaunes au centre hospitalier d'Orléans, partageant une grande complicité avec le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps, parrain de l'opération pour la deuxième année consécutive. Pour la première fois depuis qu'elle a été choisie pour remplacer Bernadette Chirac à la présidence de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, l'épouse d'Emmanuel Macron a vécu la grande expérience des Pièces jaunes.

Alors que la 31e édition prendra fin samedi 15 février, Brigitte Macron est restée mobilisée jusqu'au bout. Dans l'après-midi du mercredi 12 février, la première dame s'est rendue à l'Institut des jeunes sourds de Metz. L'institut messin, qui accueille 170 jeunes, de la maternelle au lycée, est doté d'une "salle de rythme" flambant neuve, financée à hauteur de 30 000 euros par l'opération Pièces jaunes. "Cette dotation a permis de renouveler une partie de l'équipement musical. Cette salle est très spéciale car elle dispose d'un plancher vibrant mais aussi de panneaux vibrants qui permettent de mieux réverbérer les sons, et ainsi les jeunes sourds ressentent mieux les vibrations", a commenté Françoise Slinger-Secotti, la directrice de l'établissement auprès de France-Bleu.

La visite de Brigitte Macron a débuté par un concert. Depuis le premier rang, la première dame a déclaré : "Je trouve que ça montre que les vibrations nous donnent à voir. Tous nos sens se répondent, et ça tous ces jeunes l'ont bien compris."

Cette visite à Metz, qui a duré un peu plus de deux heures, a également été l'occasion pour la présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France de retrouver des enfants qu'elle avait vus deux semaines plus tôt, à l'occasion d'une grande sortie organisée à Disneyland Paris, en compagnie de Didier Deschamps, Vianney, Christophe Maé ou encoreKendji Girac et Jean-Luc Reichmann.

Le cartable connecté à l'hôpital

Ce même 12 février, Brigitte Macron a accordé une interview à RTL. En plus de s'être confiée sur sa relation avec son époux, à qui elle répète tout ce qu'elle entend sur lui, l'ancien professeur de lettres et de théâtre a évoqué sa mobilisation en faveur des enfants hospitalisés. "Je vois par exemple les enfants qui sont malades, ce sont les enfants qui donnent l'espoir à leurs parents. Ils sont là, ils veulent y aller, ils ont des projets", a-t-elle déclaré. "Tout ce qu'ils me demandent, c'est de les connecter à leur école. Ils veulent aller en classe", a-t-elle ajouté par la suite. Pour répondre à leurs attentes, Brigitte Macron prévoit de mettre en place un cartable connecté, une idée qui lui a été inspirée par Marc Lavoine : "C'est Marc Lavoine qui m'avait sensibilisée à ça, parce qu'il a une association qui s'appelle Le Cartable Connecté. Lui le fait déjà et moi, je voudrais développer cela à l'hôpital." Tous deux s'étaient notamment rencontrés à l'Elysée en juillet 2017 pour un déjeuner de travail.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image