Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2013, vers la Palme d'or : Inside Llewyn Davis et Borgman

6 photos
Lancer le diaporama

La compétition pour la Palme d'or du Festival de Cannes se poursuit sereinement, à l'abri des scandales, pour le moment. Ce dimanche 19 mai, la sélection se partage entre Borgman, film néerlandais étrange qui a de quoi surprendre les festivaliers, et une ode à la musique signée par les frères Coen. Le jury de Steven Spielberg va-t-il se laisser fasciner ?

Borgman, de Alex van Warmerdam

Avec Jan Bijvoet, Tom Dewispelaere et Sara Hjort Ditlevsen

L'histoire : Camiel Borgman surgit dans les rues tranquilles d'une banlieue cossue, pour sonner à la porte d'une famille bourgeoise. Qui est-il ? Un rêve, un démon, une allégorie, ou l'incarnation bien réelle de nos peurs ?

Ce qu'il faut retenir : Première sélection officielle du réalisateur néerlandais, Borgman joue avec la psychose, en suivant ce marginal qui s'immisce dans la vie d'un couple. On ne sait pas grand-chose de cette oeuvre, si ce n'est qu'elle a de quoi surprendre le jury. L'occasion pour les Pays-Bas de se faire remarquer enfin au Festival de Cannes ?

Inside Llewyn Davis de Joel et Ethan Coen

Avec Oscar Isaac, Carey Mulligan et Justin Timberlake

L'histoire : La vie d'un jeune chanteur de folk dans l'univers musical de Greenwich Village en 1961. Llewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu'un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien, et affronte des obstacles qui semblent insurmontables - à commencer par ceux qu'il se crée lui-même.

Ce qu'il faut retenir : Les frères Coen sont de retour, après une Palme d'Or (Barton Fink) et trois prix de la mse en scène (Barton Fink - aussi -, Fargo et The Barber - The Man who wasn't there). Les réalisateur de The Big Lebowski et True Grit se sont plongés dans l'hiver rude de l'Amérique des années 1960, sur des rythmes folks . Mené par un beau casting qui laisse un place de choix à Oscar Isaac, ce film intime a déjà séduit une bonne partie des critiques.

Le 66e Festival de Cannes se déroule du 15 au 26 mai

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel