Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni : Mère et fille à coeur ouvert

Pour la clôture du festival de Cannes qui a débuté le 11 mai, le choix s'est porté sur le film Les Bien-aimés (hors compétition), réalisé par Christophe Honoré. Dans ce long métrage, se donnent la réplique Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni, mère et fille, à l'écran comme à la ville. Le magazine Elle les a réunies en couverture et pour un entretien passionnant, sans discours formaté. Extraits.

Les Biens-aimés est une fresque qui débute en 1964, avec Ludivine Sagnier dans le rôle de Catherine Deneuve, quand elle est jeune fille. L'aventure se termine ensuite peu après le 11 septembre 2001 à Londres. Fil conducteur de cette oeuvre : l'amour et les tourments des sentiments.

En voyant ce film, difficile de ne pas faire le parallèle avec la réalité, celle que Chiara, fille d'un duo mythique, formé par Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni, a vécu et vit. Que pensent les deux femmes de la relation d'un enfant face au couple que ses parents forment ? "J'ai souvent pensé qu'être l'enfant d'un couple très amoureux était excluant," explique Catherine Deneuve avant de poursuivre : "Je crois que la vie sexuelle des parents reste toujours inenvisageable pour les enfants. Tout prend très vite une connotation incestueuse."

Le film n'est toutefois pas le miroir de la relation entre Catherine et Chiara : "Ma mère n'est pas tellement idéalisée dans le film. Je suis quand même la fille d'une pute." Quand elle était enfant, la comédienne ne se disait pas être la fille de la star Deneuve : "J'étais très fière d'avoir une maman aussi jolie et, au lieu de penser que ma mère était Catherine Deneuve, je disais : Ma mère, elle ressemble à Grace Kelly." Quant à son père dans le film, incarné par le réalisateur Milos Forman (Amadeus, Larry Flynt...), il fait écho au véritable père de Chiara, Marcello : "Il me rappelle énormément ton père, Chiara. Il a la même séduction massive", indique Catherine Deneuve. Pour le magazine, Elle, Chiara Mastroianni s'amuse à se glisser dans la peau d'un homme et se justifie : "On m'a tellement dit que je ressemblais à mon père que c'était amusant d'aller jusqu'au bout."

Etre enfant de deux stars ouvre forcément plus facilement les portes du cinéma, mais chacun a sa perception : "C'est avec mon père que j'allais sur les plateaux, pendant les vacances, alors que je n'avais pas trop le droit d'aller voir ma mère travailler." Même pour aller voir un film au cinéma, les avis divergent. Chiara et Catherine se souviennent de la projection d'E.T. à Los Angeles : "J'avais 10-11 ans. C'est l'unique film que j'ai vu avec Marcello et toi. Je me suis mise à pleurer dès les premières images." Sa mère ajoute : "Et Marcello qui ne supportait pas de voir sa fille pleurer exigeait qu'on parte illico." Chiara Mastroianni indique alors que ses parents se sont mis à se disputer, car sa mère disait que ce n'était pas grave de pleurer pendant un film.

Les opinions diffèrent également entre Chiara et Catherine. Pour la première : "Le cinéma est plus passionant que la vie." La seconde préfère aimer que jouer à aimer. Quelles que soient leurs avis, leur talent est à elles deux, immense ! Après les avoir vues ensemble au festival de Cannes pour Un Conte de Noël (2008) d'Arnaud Desplechin, et pour Persépolis (2007), Le Temps retrouvé (1999) ou encore Ma saison préférée (1993), nous les attendons dimanche 22 mai pour la présentation des Biens-aimés (sortie nationale le 24 août).

Retrouvez l'intégralité de l'entretien et les photos dans le magazine Elle du 13 mai 2011.

SY
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel