Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Christian Clavier, au tribunal pour 40 000 euros d'impayés, affaire renvoyée

Réactualisation : L'affaire opposant Christian Clavier à un chantier naval de La Ciotat, qui lui réclame 40 000 euros d'impayés pour les réparations de son bateau, a été renvoyée mardi 31 juillet par le tribunal de commerce de Marseille. Affaire à suivre...

Le 9 juillet, nous écrivions : Après le flop de sa comédie On ne choisit pas sa famille, à peine 346 000 entrées, voilà que Christian Clavier est inquiété par la justice. Mardi 10 juillet, l'acteur et réalisateur est assigné par un chantier naval de La Ciotat (dans les Bouches-du-rhône) qui lui réclame plus de 40 000 euros d'euros d'impayés sur les réparations de son bateau, a appris l'AFP de source judiciaire. L'audience se tiendra mardi à 9h au tribunal de commerce de Marseille.

Selon l'assignation déposée par l'entreprise Sailing Concept, le bateau Rose of Jéricho, dont le propriétaire est la société Lixxbail et le locataire, Christian Clavier, a subi des travaux cet hiver. "Au titre de ces travaux, il reste dû à Sailing Concept un solde de 43 539,14 euros, que l'armateur soutient ne pas devoir régler au prétexte qu'il n'aurait pas personnellement accepté les devis correspondant à certains de ces travaux", indique l'assignation. En tant qu'"affréteur coque nue exploitant du navire de commerce Rose of Jéricho" (directement alors ?), M. Clavier a commandé et réceptionné ces travaux "sans réserve", poursuit le texte, concluant que "la créance qui en résulte ne fait donc l'objet d'aucune contestation sérieuse".

Le chantier naval demande donc que Lixxbail et Christian Clavier, solidairement ou l'un à défaut de l'autre, soient condamnés à lui payer la somme de 43 539,14 euros.

Le bateau avait été saisi le 8 juin dernier, avec d'être rendu le 19 "à la suite de la consignation de la créance de M. Clavier." La décision devrait être mise en délibéré.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel