Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Christophe Dechavanne : "Je dis rien, je ferme ma gueule", échange électrique avec Josée Dayan

Christophe Dechavanne : "Je dis rien, je ferme ma gueule", échange électrique avec Josée Dayan
Par Caroline Perrin Journaliste
Obélix de la presse people, elle est tombée dedans quand elle était petite et n’a jamais vraiment quitté la marmite. Son passe-temps favori ? Éplucher les réseaux sociaux des stars pour dénicher des indices sur des ruptures ou des nouveaux couples encore tenus secrets.
24 photos
Christophe Dechavanne fait partie du casting de "Morte saison", inédit de "Capitaine Marleau" diffusé vendredi 8 avril sur France 2. L'animateur et Josée Dayan, réalisatrice, étaient dans "C à Vous" pour la promotion. Et s'ils veulent que tout le monde regarde l'épisode, eux ont l'air de ne plus pouvoir se voir, même en peinture.

Une nouvelle carrière va-t-elle s'offrir à Christophe Dechavanne comme pour Alessandra Sublet ? Ça se pourrait bien puisqu'il sera à l'affiche de Morte saison, prochain épisode de Capitaine Marleau diffusé ce 8 avril sur France 2. Bras droit du personnage interprété par Corinne Masiero, l'animateur de 64 ans a côtoyé de près Josée Dayan, la réalisatrice de la série au caractère ô combien trempé. Et entre les deux forts tempéraments, la compréhension a apparemment été compliquée. Invités de C à Vous pour promouvoir l'épisode, Josée Dayan et Christophe Dechavanne ont eu beaucoup de mal à communiquer. Autant dire que si une coupure d'électricité avait interrompu l'émission, les étincelles provoquées par leurs échanges auraient pu tout rallumer. En évoquant son expérience de tournage, Christophe Dechavanne a indiqué qu'avec la réalisatrice, les choses devaient aller vite : "On ne m'avait pas prévenu. Si vous voulez une deuxième prise, il faut le dire dans les 5 secondes" a-t-il indiqué aux chroniqueurs. Josée Dayan n'était pas de cet avis.

La réalisatrice a coupé son acteur : "Il dit n'importe quoi, ce n'est pas vrai, c'est faux !" Si Christophe Dechavanne a tenté de préciser qu'il n'avait que de la tendresse pour elle et qu'il n'y avait rien de "méchant", c'était apparemment trop tard pour Josée Dayan : "La tendresse me laisse indifférente là, c'est totalement faux. Je veux bien qu'on dise ce qu'on veut sur moi quand c'est vrai. [...] Ce n'est pas vrai, c'est totalement faux ! J'aime faire une prise ou deux prises parce que je pense que 4, 5, 10 prises, ça devient mécanique. [...] Ce n'est pas ma technique et mon désir."

Les tensions ont été adoucies par un message d'Ariane Massenet - également dans l'épisode - qui, malgré le fait de souligner la poigne et la détermination de Josée Dayan, expliquait qu'elle n'oublierait jamais cette première fois avec la réalisatrice. Un discours dans lequel Christophe Dechavanne s'est retrouvé : "Je dis pareil. [...] Elle a l'air de rien comme ça mais elle est discrète, elle voit très vite." En voulant bien faire, il s'est finalement plus enfoncé qu'autre chose : "'Elle a l'air de rien'. Ce type est incroyable !' a réagi Josée Dayan. Gêné par sa maladresse, Christophe Dechavanne s'est confondu en excuses.

Mais s'il comptait sur l'aide de Pierre Lescure pour le sortir de cette galère, c'était raté : "C'est la première fois que j'entends que Josée Dayan est discrète, il ne faut pas charrier. Elle existe !" C'est donc seul qu'il a essayé de s'en sortir : "En tout cas, elle voit tout vite, très vite..." Malgré toute sa bonne volonté, les réflexions de Josée Dayan ont fini par avoir raison de la patience de Christophe Dechavanne : "Bon d'accord, je ne dis rien. J'ai eu une expérience... C'est bien, je ferme ma gueule ! C'était très bien, je remercie énormément Josée de m'avoir fait confiance parce qu'elle n'était pas obligée." Ambiance.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image