Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cristiano Ronaldo: Ridiculisé et imité par le boss de la FIFA, le Real en colère

6 photos
Lancer le diaporama

Certes, il n'y a pas d'âge pour partir à la retraite. Mais Sepp Blatter et ses 77 ans devraient sérieusement y réfléchir. Alors que la liste des 23 nominés pour le Ballon d'or a été publiée ce jour – liste dans laquelle on retrouve le favori Franck Ribéry –, le patron de la Fédération internationale de football (la FIFA) a donné une interview surprenante à un parterre d'étudiants du côté d'Oxford.

Comme tout bon amateur de football, Sepp Blatter a eu à répondre à la question incontournable aujourd'hui : Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo ? En tant que boss du foot mondial, le vieil homme aurait pu faire preuve d'un peu de tact, de délicatesse, voire il aurait pu prendre ses responsabilités et ne pas donner son avis. Mais non, il est comme ça, Sepp. Spontané. Le Suisse a commencé par couvrir d'éloges le lutin de Barcelone, quatre fois vainqueur du Ballon d'or : "Messi et Ronaldo sont deux joueurs exceptionnels aux qualités différentes. Messi est un gentil garçon, que chaque père et mère aimeraient avoir à la maison. C'est un joueur très rapide, il joue bien, danse avec le ballon et marque beaucoup de buts. C'est ce qui le rend populaire."

Et quid de Cristiano Ronaldo, buteur prolifique du Real Madrid ? L'homme se fait tout à coup bien moins élogieux. Limite vulgaire et condescendant." L'autre, cela n'a rien à voir. Il est comme un commandant sur le terrain [Il se lève et imite un chef militaire, NDLR]. C'est l'autre face du foot... L'un dépense en tout cas plus d'argent pour ses cheveux que l'autre", balance-t-il, provoquant une gêne générale à peine couverte par un rire contenu dans la salle. Par la suite, Sepp Blatter tente de se rattraper comme il le peut : "Mais ce n'est pas un problème. Je ne peux pas dire qui est le meilleur des deux. Il va y avoir une compétition cette année [le FIFA Ballon d'or, NDLR], la deuxième semaine de février..." Raté, le 14 janvier, mais c'était bien essayé. "Je les aime tous les deux... Mais je préfère Messi", a-t-il conclu en rigolant.

Ce qui était loin d'être le cas du Real de Madrid qui s'en est pris au président de la FIFA. "Je sais que notre président a envoyé une lettre à la FIFA exigeant le retrait de ce que je considère comme un manque de respect envers un joueur très sérieux et professionnel. Je suis complètement d'accord avec le président. Je n'en ai pas parlé avec Cristiano. Il démontre chaque jour qu'il est un grand joueur, sérieux et professionnel, qui respecte tout le monde et souhaite continuer ainsi", a confié ce mardi l'entraîneur du Real Carlo Ancelotti en conférence de presse.

Ce n'est pas la première fois que Sepp Blatter se retrouve au coeur de la polémique. Il y a quelques années, l'homme de 77 ans avait affirmé haut et fort qu'il n'y avait pas de racisme dans le foot, provoquant quelques réactions outrées de la part des plus grands joueurs de la planète comme David Bekcham, forçant ainsi le boss de la FIFA à s'expliquer. Plus récemment, il invitait les homosexuels à "s'abstenir de toute activité sexuelle" pendant la Coupe du monde 2022 qui se déroulera au Qatar, où l'homosexualité est passible de lourdes peines de prison...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image