Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dani Alvès : La star du Barça flambe avec sa banane, la toile savoure

18 photos
Lancer le diaporama
Dani Alvès, le joueur du FC Barcelone, mange une banane en réponse à un spectateur raciste qui le lui avait envoyé durant le match Barça - Villarreal au Madrigal de Villarreal, le 27 avril 2014

Si les nazis avaient leur signe bien à eux, la croix gammée, les racistes d'aujourd'hui ont également leur emblème, la banane. Dans les stades, ils se repèrent ainsi plus facilement en balançant le fruit sur la pelouse à destination de joueurs, si possibles Noirs.

Car voyez-vous, ces gens là à la pensée intellectuelle hautement développée sont persuadés que leur assimilation des noirs à des singes est... En fait, on se demande encore ce qu'ils cherchent à prouver en balançant des bananes à des joueurs noirs, si ce n'est qu'ils sont de sales racistes. Dani Alvès, beau gosse, latéral brésilien du FC Barcelone et international brésilien a eu une réaction plus que surprenante.

Nous sommes à la 76e minute du match entre Villarreal et le FC Barcelone, ce 27 avril. Dani Alves s'apprête à tirer un corner lorsqu'une banane échoue à quelques pas de lui. Ce jet de banane à caractère raciste ne déconcentre pas le joueur qui choppe le fruit, l'épluche et le mange...

Une réaction surprenante et un retour à l'envoyeur pour le spectateur auteur du lancer qui depuis a été identifié à l'aide d'autres supporters et de caméras de sécurité et exclu à vie du Madrigal. "Cela fait onze ans que je suis en Espagne et depuis onze ans c'est pareil. Il vaut mieux rire de ces attardés. On ne va pas réussir à changer ça donc il faut prendre les choses en riant et se moquer d'eux", confiait la star brésilienne à l'issue de la rencontre, qui ajoutait avec humour : "Mon père m'a toujours dit : mon fils, mange des bananes pour éviter les crampes, hahaha. Comment ont-ils pu deviner ça ?"

Son geste a depuis fait le tour du monde et déclenché un incroyable élan de solidarité sur les réseaux sociaux. La réponse de Dani Alvès à ce lancer a été repris par de nombreux anonymes et personnalités. Le soir même, son partenaire et compatriote Neymar prenait la pose mangeant une banane avec son fils reproduisant le même geste, avec une peluche. Le tout avec le hashtag #somostodosmacacos, "nous sommes tous des singes".

Derrière, Dilma Roussef, la présidente du Brésil, saluait Dani Alvès et "sa réponse audacieuse et forte au racisme dans le sport. Devant un comportement qui malheureusement tend à devenir habituel dans les stades, @DaniAlvesD2 a eu du cran".

Depuis, les signes de soutiens se sont multipliés. Eric Abidal, qui était au côté de Dani Alvès pour les obsèques de Tito Vilanova, et sa fille ont pris la pause, avec la légende "C'est bon la banane,surtout si c'est #ContreLeRacisme #SayNoToRacism. Ami @DaniAlvesD2 #todossomosmacacos". Les joueurs brésiliens de Chelsea, David Luiz, Willian et Oscar ont réalisé une petite vidéo. Sergio Aguëro, la star argentine de Manchester City, y est allé de son cliché avec Marta, son pendant de l'équipe féminine du Brésil.

Roberto Carlos, champion du monde et joueur emblématique du Real Madrid aujourd'hui à la retraite, son compatriote et attaquant de l'équipe nationale du Brésil Fred, expliquant qu'en portugais un bras d'honneur se dit banane, Pierre-Emerick Aumabeyang et Robert Lewandowski, les attaquants du Borussia Dortmund, ont également mangé une banane pour la bonne cause. Lucas, le joueur du PSG, Mario Balotelli, le bad boy du foot transalpin, Luiz Suarez, qui avait été suspendu pour des propos racistes à l'encontre de Patrice Evra, ou encore Yaya Touré ont participé à cette campagne anti-raciste devenue virale en quelques jours à peine.

D'autres personnalités du monde du sport se sont élevées pour dire non au racisme, comme Rubens Barrichello, le pilote de Formule 1 brésilien, les frères Vitali et Vladimir Klitschko ou encore le président du Conseil Italien, Matteo Renzi, et le sélectionneur italien, Cesare Prandelli...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image