Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Daniel Balavoine mort il y a 35 ans : qui est Joana, sa fille née peu après sa disparition ?

Daniel Balavoine mort il y a 35 ans : qui est Joana, sa fille née peu après sa disparition ?
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Archives - Rendez-vous avec Daniel BALAVOINE. © Michel Marizy via Bestimage
12 photos
Le 14 janvier 1986 disparaissait le populaire chanteur Daniel Balavoine. Il laissait alors derrière lui deux enfants dont sa fille, Joana, née quelques mois à peine après sa mort. Celle-ci a mis ses pas dans ceux de l'artiste qu'elle n'a jamais connu...

Je ne suis pas un héros, Sauver l'amour, Mon fils ma bataille, L'Aziza, Dieu que c'est beau... Trente-cinq ans après sa mort, causée par un accident d'hélicoptère au Mali pendant le Dakar, les tubes de Daniel Balavoine continue de vivre sur les ondes. Un héritage musical qui rappelle sans cesse aux enfants du chanteur leur terrible perte. Pour sa fille, Joana, l'absence de son père était encore plus dure à appréhender qu'elle n'a pas eu le temps de le connaitre. Toutefois, celle-ci a aussi hérité du goût de la musique.

Daniel Balavoine est mort le 14 janvier 1986. Cinq mois plus tard naissait Joana, un bébé fruit de son histoire d'amour avec Corinne Barcessat. C'est à l'initiative de sa mère, qui avait sollicité un avocat, qu'elle a pu officiellement prendre le nom de son illustre papa après avoir été reconnue post-mortem par la justice. Et pourtant, dans sa jeunesse, la jeune femme n'était pas particulièrement à l'aise avec le poids de la notoriété. "Les gens me parlaient d'un mec que je ne connaissais pas. D'un homme qui semblait leur appartenir (...) A force d'écouter les gens m'en parler, j'ai regardé ses interviews et j'ai découvert ses chansons... Je me suis dit : 'Bizarre, il y a un peu de moi là-dedans.' Et puis un jour un ami m'a remis un bouquin avec ses textes. C'est le poids de ses mots qui m'a traversée, la manière dont il les avait choisis", avait-elle confié en 2015 à Paris Match.

En 2017, dans un documentaire pour France 3, Joana avait admis avoir "beaucoup rejeté" sa filiation au début avant de prendre le temps de s'apaiser. "Je suis tout le temps dans sa découverte. En le cherchant lui, je me cherche finalement moi. Le père je ne le découvrirais jamais vraiment. Ce n'est pas quelque chose que je peux découvrir à travers les autres. Ce n'est pas le père mais l'homme que je suis partie découvrir", disait-elle.

Si la jeune femme admettait volontiers dans Match avoir envie de "passer à autre chose" et ne plus être systématiquement ramener à son père, force est de constater qu'elle ne s'est pas facilité la tâche puisqu'elle-même est devenue chanteuse ! "J'ai tout tenté pour ne pas faire de la musique (...) Le plus important, au final, c'est que la musique, c'est ma vie", avait-elle martelé. Elle a ainsi collaboré au duo musical Gentle Republic avec Alexandre Mazarguil avant que l'aventure ne prenne fin. Désormais, c'est seule qu'elle travaille sur ses chansons.

Joana a un frère, Jérémie Balavoine, né le 15 juillet 1984. Tous deux sont les ayants droit du chanteur et ils veillent au grain. "Nous n'avons pas envie qu'on salisse la mémoire de notre père (...) Parfois, mon frère et moi avons dit non. Mais on ne peut pas tout contrôler, et ce n'est pas évident de gérer cet extraordinaire patrimoine", disait-elle toujours dans Match.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image