Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dany Boon dévoile la somme mirobolante qu'il paye aux impôts

8 photos
Lancer le diaporama
Une jolie ch'tite fortune !

S'il y en a bien un qui n'a pas de soucis à se faire pour l'avenir c'est Dany Boon. Alors que La jolie Ch'tite famille cartonne actuellement au box office (déjà plus de 5 millions d'entrées), tous les précédents films de l'acteur, réalisateur et producteur ont été des cartons. On se souvient des 20 millions d'entrées des Ch'tis, des 8 millions d'entrées de Rien à déclarer...

Et il n'y a pas que le nombre d'entrées de ses films qui donne le tournis. Invité dans C à Vous sur France 5 vendredi 30 mars, Dany Boon n'a pas été timide concernant les impôts mirobolants qu'il paye depuis plusieurs années. Il a notamment avoué avoir payé "une feuille d'im­pôts à deux chiffres en millions d'eu­ros" cette année. Plus de 10 millions donc. Elle ça ne lui pose pas le moindre problème : "Je suis ravi, moi j'ai toujours payé 50% d'im­pôts où que je sois et je suis très content de ça".

Au cours de l'émission présentée par Anne-Élisabeth Lemoine , Daniel Farid Hamidou, dit Dany Boon, a également évoqué les critiques "violentes" dont ses films font souvent l'objet mais admet que "ça fait partie du jeu". Il a également tenu à rappeler le message de La jolie Ch'tite famille, ne jamais oublier d'où on vient. A ce sujet, il racontait récemment à l'AFP : "J'ai toujours été étonné par le contraste incroyable entre mon enfance et le monde parisien. Je n'ai jamais eu honte de mes origines prolétaires, mais j'ai eu honte de mon accent à l'école et je l'avais encore en arrivant à Paris pour mon premier spectacle. Il ne faut jamais oublier d'où l'on vient, surtout quand on a réussi. C'est ce que j'ai voulu dire dans ce film".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel