Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

David Ginola, des séquelles morales après son AVC : "On se pense immortel"

8 photos
Lancer le diaporama
L'ancien footballeur professionnel regrette de ne pas avoir fait plus attention à sa santé.

Dix mois après son AVC survenu en plein match de foot organisé à Mandelieu, en marge d'un tournoi de golf avec des célébrités, David Ginola s'est confié sur sa vie après l'accident. Un témoignage bouleversant !

L''ancien attaquant du PSG a bien failli perdre la vie le 19 mai dernier. En attendant l'arrivée des secours, M. Pokora lui avait prodigué un précieux massage cardiaque qui lui avait sauvé la vie. Il avait ensuite subi un quadruple pontage avant de ressortir de l'Institut cardio-thoracique du centre hospitalier Princesse-Grace à Monaco le 30 mai. Un miracle qui a changé sa vie à tout jamais comme il l'a de nouveau confié sur le plateau de L'Équipe du soir lundi 6 mars 2017.

S'il a assuré qu'il allait très bien aujourd'hui, l'animateur de La France a un incroyable talent 2016 a admis avoir gardé quelques "séquelles morales" : "Le seul problème qu'il reste quelques mois après, ce sont des questions existentielles. Pourquoi moi ? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter une seconde chance dans la vie ? Qu'est-ce que je n'ai pas fait pour faire une mort subite sur un terrain de football ? Un jour, je partirai sans avoir véritablement de réponses à ces questions-là."

Le papa d'Andréa (né en 1991) et Carla (née en 1993) a ensuite regretté de ne pas avoir été plus attentif concernant son état de santé. Il était en effet persuadé qu'il ne pouvait "rien arriver à David Ginola", bien que ses parents aient des antécédents cardiaques : "Finalement, on fait la politique de l'autruche, on se dit qu'il ne nous arrivera jamais rien et puis, finalement, on s'aperçoit qu'à 50 ans, il faut faire des check-up... Ce que je n'ai pas fait en pensant qu'on est immortel."

"Vous arrivez à la croisée des chemins, la vie ou la mort, et vous vous dites que ça aurait pu être l'autre chemin...", a-t-il conclu avant de préciser qu'il avait eu des flashs de son AVC.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel