Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Delphine Jubillar : Non, la femme de son amant n'a pas passé 145 appels le jour de sa disparition

Delphine Jubillar : Non, la femme de son amant n'a pas passé 145 appels le jour de sa disparition
Par Anouchka Volkov Rédactrice
Anouchka mène l’enquête pour dénicher et trouver tous les scoops liés aux stars. Aucune mission n’est impossible pour cette journaliste possédant un véritable sang-froid.
12 photos
Suspectée d'être à l'origine de la disparition de Delphine Jubillar, la femme de son amant avait eu un comportement très suspect selon les avocats de Cédric. "Le Parisien" a levé le voile sur les éléments qui l'avaient mise en cause dans cette affaire judiciaire.

Les avocats de Cédric Jubillar l'ont soupçonnée d'être responsable de la disparition de Delphine. Interrogé par Femme Actuelle, Maître Alary évoquait d'ailleurs la "haine monstrueuse" que la femme de l'amant de Delphine avait pu ressentir en découvrant que l'infirmière entretenait une relation charnelle avec son époux. Les avocats du peintre-plaquiste mettaient aussi en évidence près de 145 appels émis du téléphone de cette femme vers un destinataire inconnu.

Le Parisien semble avoir dévoilé des éléments qui mettent fin aux suspicions des hommes de loi chargés de défendre Cédric Jubillar. En réalité, les analyses faites sur le téléphone de cette femme révèlent non des appels, mais "145 consommations de données internet" entre le 14 et le 16 décembre. Ce terme décrit "tout type d'action qui sollicite sa connexion Internet : consultation d'une boîte mail, visionnage d'une vidéo, envoi ou réception de messages écrits, conversations orales en passant par des messageries cryptées comme WhatsApp, Messenger ou Snapchat par exemple, etc...". Elle n'aurait donc pas passé 145 appels mais s'est simplement servie d'Internet (ou d'applications nécessitant une connexion Internet) sur son téléphone.

En tout, huit échanges téléphoniques (appels et SMS confondus) ont été répertoriés entre Delphine et la femme de son amant les 15 et 16 décembre 2020. Après avoir ordonné à l'infirmière de rester à sa place en lui écrivant, "Tu prendras ma place quand elle sera libre, pour le moment, ce n'est pas le cas", Delphine avait répondu très calmement : "Je vais m'effacer, me faire discrète, te laisser digérer la nouvelle et vous laisser en famille selon ton souhait. Bonne journée". Le même soir, la maman de Louis et d'Elyah a envoyé un texto à son amant : "Moi aussi envie de toi, j'attends que ça, que ton lit soit le mien!!!"" ainsi qu'une photo d'elle en combishort.

Le 16 décembre 2020, jour de la disparition de l'infirmière, la femme de son amant a tenté de la joindre, en vain, et avait également contacté la gendarmerie afin de s'assurer que Delphine Jubillar était bel et bien disparue.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image