Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Delphine Jubillar : Un mystérieux véhicule à proximité le soir de sa disparition

Delphine Jubillar : Un mystérieux véhicule à proximité le soir de sa disparition
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
18 photos
Dans une interview à "Midi Libre", Me Jean-Baptiste Alary charge une fois de plus le travail fait par les enquêteurs. Le pénaliste donne plusieurs éventuelles pistes à creuser qui permettraient de disculper son client, Cédric Jubillar, accusé d'avoir tué puis dissimulé le corps de son épouse Delphine.

Par tous les moyens, l'avocat de Cédric Jubillar tente de disculper son client. Alors qu'une deuxième demande de remise en liberté vient d'être rejetée par la Justice, le 2 septembre 2021, Me Alary développait sa version des faits à Midi Libre Dans une interview datée du 30 août 2021, le pénaliste s'irrite une énième fois du travail des enquêteurs, qui d'après lui n'ont pas assez exploré d'autres pistes.

"Ils n'ont travaillé que dans l'unique objectif monomaniaque de la culpabilité du mari. Ils n'ont sérieusement pas écarté le reste", regrettait Me Alary au quotidien régional. Il continue d'évoquer les autres hypothèses qui auraient pu mener à la mort de Delphine Jubillar. "Il y a aussi ce véhicule qui reste stationné avec le plafonnier allumé, cette voiture qui passe devant la pharmacie tellement vite qu'on n'arrive pas à identifier son immatriculation, les sites de rencontres. Beaucoup de choses n'ont pas été exploitées", développe-t-il.

N'évoquant pas même les menaces de mort proférées par son client à l'encontre de Delphine Jubillar, née Aussaguel, l'avocat balaie tous les éléments graves et concordants menant à la mise en examen de Cédric Jubillar pour "homicide par conjoint". Me Alary révèle également que son client ne se serait pas vraiment rendu sur une application de rencontre le soir de la disparition de son épouse, comme le prouvait pourtant l'étude des données téléphoniques. "Il n'est pas allé sur un site de rencontres. Il a en réalité reçu une notification d'un site et il a dû cliquer dessus. La connexion n'a duré que quelques secondes !", plaide-t-il.

Quant au fait qu'il a réussi à retrouver l'amour aussi vite avec Séverine, rencontrée lors d'une battue pour retrouver la mère de ses enfants : "Mais quel était le délai de carence raisonnable en deçà duquel il était indécent qu'il puisse retrouver quelqu'un ? Tout cela n'est que de la morale. Ça n'en fait pas un coupable".

Me Alary a déjà fait appel concernant la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar, rejetée en première instance. Le plaquiste est toujours incarcéré à Seysses, près de Toulouse, où il attend une audience prévue en octobre prochain. Il reste présumé innocent des faits reprochés jusqu'à la fermeture du dossier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image