Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dennis Rodman : ''Ni fauché, ni malade''

3 photos
Lancer le diaporama

Son avocat le disait "ruiné", "gravement malade" et "alcoolique", incapable de travailler et d'assumer la pension alimentaire de ses enfants...

Dennis Rodman était alors le symbole de la décadence des joueurs NBA, millionnaires avant l'âge de raison, et qui pour la plupart se retrouvent fauchés et au bord de la faillite personnelle une fois leur carrière terminée. On pensait donc que celui que l'on surnommait The Worm, fantasque et imprévisible joueur des Pistons de Detroit et des Bulls de Chicago aux côtés de Michael Jordan et Scottie Pipen, était au bord de la rupture à 50 ans.

Mais visiblement, non. Une première vidéo, où l'on voyait l'ancien meilleur rebondeur de la NBA à 7 reprises et cinq fois champion de la Ligue gaspiller ses billets avait déjà semé le doute... Et que dire de son interview donnée ce week-end dans le Today Show de MSNBC ?

Dennis Rodman explique qu'il n'est "ni fauché, ni malade", souhaitant ainsi mettre un terme aux rumeurs selon lesquelles il aurait perdu des millions et serait au bord de la mort... "Oui, je paie une pension alimentaire. Je n'ai pas gagné autant d'argent qu'un Michael Jordan ou un Scottie Pippen (que l'on dit fauché, ndlr). J'ai gagné correctement ma vie en NBA, mais fauché ? Je ne suis pas fauché", s'est-il justifié, lui qui il y a encore quelques années courait la pige dans les pays nordiques d'Europe, dans d'obscurs clubs.

"Je ne suis pas malade. Les gens tiennent ce genre d'allégations à mon propos depuis 1995. 'Dennis fait beaucoup la fête, Dennis fait ci.' J'ai prouvé aux gens qu'ils se trompaient depuis le premier jour, et je continue de le faire aujourd'hui (...) Je vais bien. J'ai 50 ans, je sors et prends du bon temps, et la plupart des choses que je fais se font à travers le monde", a-t-il poursuivi, à l'image de sa participation au All Star Game qu'il a disputé ce week-end en Bulgarie...

Et alors qu'on lui demandait s'il avait peur de terminer tragiquement comme Amy Winehouse et Whitney Houston, la star a simplement répondu que ce n'était pas possible, car il n'avait "même jamais approché la cocaïne".

Une belle histoire de communication entre Dennis Rodman et son avocat...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image