Disparition d'Emile : "entomologiste", quel est ce spécialiste qui participe désormais aux recherches ?
Publié le 2 avril 2024 à 21:17
Par Gonzague Lombard | Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
C'est malheureusement officiel. Le petit Emile, disparu le 8 juillet 2023, est mort. Certains de ses os ont été retrouvés le 30 mars 2024 et analysés dans la foulée. Mais les recherches ne s'arrêtent pas là.
Disparition d'Emile : "entomologiste", quel est ce spécialiste qui participe désormais aux recherches ?
Une randonneuse a retrouvé une partie des ossements du petit Emile Soleil.
Disparition d'Émile - Capture d'écran TFX. A partir des os du garçon de 2 ans et demi, il serait possible de déterminer la cause de sa mort.
François Daoust, l'ex-directeur de l'IRGCN et du pôle judiciaire de la gendarmerie au micro de BFMTV pour se livrer sur la rapide identification du corps d'Emile. L'analyse des fissures présentes sur le crâne d'Emile pourrait valider, ou non, la piste de l'accident.
Capture d'écran de BFMTV d'un reportage sur la disparition du petit Émile. La zone de découverte des ossements du garçon a été fermée au public pour pouvoir être "passée au peigne fin".
Le Haut-Vernet où a disparu Émile, le 8 juillet 2023. L'IRCGN a dû mobiliser plusieurs spécialistes dont un entomologiste, qui va pouvoir analyser tout ce qui est en lien avec les insectes sur cette probable scène de crime.
Route menant au Vernet bloquée par les gendarmes après la découverte d'ossements du petit Émile. @ Thibaut Durand/ABACAPRESS.COM
La suite après la publicité

Une randonneuse a retrouvé une partie des ossements du petit Emile Soleil le samedi 30 mars 2024. Cette habitante des environs du Haut-Vernet - selon les informations du journal Le Figaro - a mis les enquêteurs dans l'embarras en se saisissant du crâne du garçon et de ses "quelques dents", ruinant au passage la potentielle scène du crime. A partir des os du garçon de 2 ans et demi, il serait possible de déterminer la cause de sa mort.

Comme le rappelle le journal Libération, dans son édition du mardi 2 avril 2024, l'analyse des fissures présentes sur le crâne d'Emile pourrait valider, ou non, la piste de l'accident. "Un anthropologue peut déterminer si chaque ossement a été manipulé par la faune sauvage", explique-t-on. "On pourrait retrouver des traces sur les os compatibles avec des crocs de loup, ou des taches issues de l'utilisation d'une pierre, arme..." Comme affirmé par le procureur de la République d'Aix-en-Provence ce 2 avril, "des traces de morsures, probablement causées par un ou des animaux" ont été constatées, sans que toutefois les causes de la mort ne soient claires.

Cette analyse serait, bien sûr, plus aisée si l'intégralité du squelette d'Emile était retrouvé, et c'est pourquoi de très nombreuses personnes sont actuellement mobilisées aux alentours des paysages des Trois-Evêchés. La zone de découverte des ossements du garçon a été fermée au public pour pouvoir être "passée au peigne fin". 54 militaires sont sur place, présence renforcée par une vingtaine de gendarmes du département. Une soixantaine de gendarmes sont en réserve, comme le rajoute Libération.

Capture d'écran du "13h15 le samedi" sur France 2, émission axée sur la disparition d'Emile. © France 2, 13h15 le samedi

L'IRCGN, l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, a également dû mobiliser plusieurs spécialistes dont un entomologiste, qui va pouvoir analyser tout ce qui est en lien avec les insectes sur cette probable scène de crime : "Les insectes arrivent par vagues successives dans le processus de décomposition", explique-t-on. "Si un corps est séquestré pendant trois mois avant d'être lâché dans la forêt, l'entomologiste pourra remonter à la date des premières pontes, qui ne coïncidera pas forcément avec celle de la mort. Les larves des mouches se transforment en pupes, un peu comme la chrysalide des papillons, avant de se transformer en mouche. La présence ou l'absence de pupes vides autour des ossements peut être une indication quant à un éventuel déplacement du corps..."

Retrouvez toutes les informations sur la disparition d'Emile dans le journal Libération du 2 avril 2024.

La suite après la publicité
La suite après la publicité
Mots clés
People People France Faits divers Photo Justice
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Les articles similaires
Disparition de Lina, 15 ans : révélations sur son compagnon Tao et leur rendez-vous le jour du drame
Disparition de Lina, 15 ans : révélations sur son compagnon Tao et leur rendez-vous le jour du drame
16 octobre 2023
Disparition d'Emile : Plus de 50 000 photos trouvées et décortiquées par les militaires, enfin un début de réponse ?
Disparition d'Emile : Plus de 50 000 photos trouvées et décortiquées par les militaires, enfin un début de réponse ?
6 janvier 2024
Dernières actualités
PHOTO Clint Eastwood, 93 ans, fragile et méconnaissable : cette apparition qui a de quoi inquiéter
PHOTO Clint Eastwood, 93 ans, fragile et méconnaissable : cette apparition qui a de quoi inquiéter
12 avril 2024
"C'est dangereux de faire ça !" : Un candidat de Danse avec les stars prend un gros risque, pari gagnant ?
"C'est dangereux de faire ça !" : Un candidat de Danse avec les stars prend un gros risque, pari gagnant ?
12 avril 2024
Dernières news