Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dominique Strauss-Kahn lâché par un ancien ami : "Nos routes se sont séparées"

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
9 photos
Difficile pour Pierre Moscovici de cacher son malaise face à Elise Lucet dans l'émission Cash Investigation sur les Pandora Papers et Dominique Strauss-Kahn plus précisément. Ancien ami de l'homme aux multiples scandales, il ne pensait pas devoir réagir sur celui qui a été comme lui, ministre socialiste.

Pourquoi le nom de Dominique Strauss-Kahn a-t-il été mis en lumière avec l'affaire des Pandora Papers et l'émission Cash Investigation menée par Elise Lucet ? Parce qu'il a établi en mai 2013 au Maroc la société Parnasse International qui a intéressé les journalistes-enquêteurs. Celle-ci est établie dans une zone franche du Maroc, la Casablanca Finance City (CFC), ce qui lui a permis une exonération d'impôt sur les sociétés de plus de 6 millions d'euros. Les journalistes ne parlent à aucun moment d'illégalité, mais il s'agit d'éthique morale, d'autant plus que DSK a été ministre... socialiste. Un de ses anciens collègues au gouvernement et qui fût son ami, Pierre Moscovici, a été interrogée par la journaliste en tant que premier président de la Cour des comptes. Mal à l'aise, il ne manque pas de prendre ses distances avec l'ancien directeur du FMI.

Si Pierre Moscovici affirme n'avoir aucune idée du nouveau travail de Dominique Strauss-Kahn, il tient à ne pas être associé à lui : "Ecoutez, disons qu'il a participé à l'élaboration des statuts juridiques de la Casa Finance City, et moi, j'ai concouru à ce que le Maroc change son statut fiscal. Nous n'avons pas suivi la même évolution." Quand Elise Lucet insiste pour avoir une réaction plus précise de l'ancien ministre de l'Economie et des Finances qu'il a été, tout comme DSK, il rétorque : "Je n'ai aucune idée de ce que fait DSK depuis plus de dix ans. Je ne suis ni avocat, ni procureur. DSK vit sa vie, je ne la connais plus. DSK n'est plus un homme politique depuis très longtemps. Il a une autre vie. Si j'avais quelque chose à lui dire, je le lui dirais en face et à lui personnellement. Je pense que le jour où je lui parlerais, je ne lui parlerais pas de ça. Parce que nous aurons d'autres sujets. DSK a été mon professeur [à l'ENA] il y a longtemps, puis a été mon ami. Nos routes se sont séparées. Et probablement nos chemins intellectuels. Voilà, c'est tout."

Au début des années 2000, Pierre Moscovici est devenu président de l'association "À gauche, en Europe" fondée par Dominique Strauss-Kahn et Michel Rocard. Lors de la campagne de la primaire présidentielle socialiste de 2006 en vue de l'élection présidentielle de l'année suivante, il a activement soutenu DSK, battu dès le premier tour par Ségolène Royal. Enfin, il a été le vice-président du Cercle de l'industrie, un lobby créé par l'homme du scandale du Sofitel et du Carlton réunissant les dirigeants des principaux groupes industriels français, jusqu'en 2012.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image