Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Edouard Baer, affaibli, soutient son pote et confirme son film sur Bettencourt !

Le 1er décembre, le réalisateur français Marc Esposito, ancien directeur de la rédaction du magazine Première qui a réussi son passage au cinéma avec des films comme Le coeur des hommes ou Toute la beauté du monde, nous reviendra avec son nouveau film, Mon Pote (voir la bande-annonce ci-dessus), un film très personnel entre autobiographie et fiction.

L'histoire ? Victor est le patron d'un magazine automobile. Un jour, il va parler de son travail dans une prison. Il y rencontre un ancien braqueur, Bruno, fan de son magazine, qui lui demande de l'embaucher. Victor accepte. Une amitié naît entre les deux hommes...

Cette histoire, c'est un peu celle de Marc, comme le réalisateur vient de le confier à l'AFP : "C'est une histoire que j'ai vécue personnellement quand j'étais à Première. On m'avait demandé d'aller donner une conférence de presse dans une prison et, comme dans le film, je n'avais pas très envie d'y aller, j'y suis allé quand même et, comme dans le film, un détenu m'a mis une lettre dans la poche, j'ai pris rendez-vous avec lui et on a eu un feeling."

Après une période d'essai de quelques mois durant laquelle il devait retourner tous les soirs dormir derrière les barreaux, l'ancien braqueur est embauché dans le magazine et devient directeur artistique. Une belle reconversion due à une belle amitié, que le cinéaste a souhaité raconter dans sa nouvelle oeuvre.

Pour incarner l'ancien journaliste devenu réalisateur devant sa caméra, Marc Esposito s'est tout de suite reconnu en Edouard Baer, alors que Benoît Magimel (actuellement à l'affiche des Petits Mouchoirs) campe l'ex-braqueur : "Ce n'était pas évident, car je devais trouver un acteur qui dégage une certaine violence et qui donne l'impression de venir d'un milieu populaire. Benoît était une évidence."

Arrivé au Festival du Film de Sarlat le jeudi 11 novembre afin de présenter cette comédie dramatique aux festivaliers dès le lendemain, Edouard Baer a été malade toute la nuit et un médecin s'est même déplacé à son hôtel afin de le soigner. Cependant, malgré une très grande fatigue et les traits tirés, Edouard a honoré sa venue et a assuré comme un chef la présentation du film le lendemain, vendredi 12 novembre, pour le plus grand plaisir des festivaliers de la manifestation, avant de repartir vers Nîmes où il doit jouer son nouveau spectacle, Miam Miam.

La fidélité en amitié, ça compte pour notre Edouard ! Mais le génial comédien et réalisateur a profité de sa venue dans le Périgord Noir pour confirmer également son prochain film derrière la caméra : sa propre version de l'affaire Bettencourt, intitulée Frais de Riches, dans lequel il incarnera François-Marie Banier, alors que Liliane Bettencourt sera campée par... Jean Rochefort !

A.I.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel