Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Emmanuel et Brigitte Macron bras dessus bras dessous : tact et sobriété face à Napoléon

28 photos
Voir 28 photos
Emmanuel et Brigitte Macron bras dessus bras dessous : tact et sobriété face à Napoléon
A l'heure exacte où l'Empereur a rendu son dernier soupir il y a 200 ans, Emmanuel et Brigitte Macron étaient devant son tombeau des Invalides. Un bicentaire commémoré avec tact par le président de la République tant l'héritage de Napoléon Bonaparte est fait de contrastes.

Le couple présidentiel avait rendez-vous aux Invalides le 5 mai 2021, pour commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte. Avec son épouse à son bras, élégante en manteau de tweed bleu, Emmanuel Macron a ainsi rejoint d'autres figures politiques telles que Nicolas Sarkozy, la maire de Paris Anne Hidalgo et le Premier ministre Jean Castex (voir diaporama). Lors de leur arrivée devant la cathédrale Saint-Louis, le président de la République et sa femme ont été accueillis par le prince Jean-Christophe Napoléon et son épouse la princesse Olympia von und zu Arco-Zinneberg. C'est dans cette même cathédrale que ces derniers se sont mariés en grande pompe en octobre 2019.

Le 5 mai 1821, l'Empereur rend son dernier soupir à l'âge de 51 ans loin des siens et de son pays sur "les rochers sinistres" de Sainte-Hélène, île perdue de l'Atlantique sud où les Britanniques l'ont envoyé en exil après sa dernière défaite, à Waterloo. Comme l'a rapporté l'AFP, deux cents ans plus tard, Emmanuel Macron a déposé une gerbe au pied de son tombeau, sous la majestueuse coupole des Invalides, à 17h49, l'heure exacte de son décès. Quelques minutes plus tôt, le chef de l'Etat avait prononcé un discours à l'Institut de France pour "regarder notre Histoire en face".

Un "bâtisseur, un stratège et un législateur" mais aussi des "fautes", comme le rétablissement de l'esclavage: Napoléon Bonaparte "est une part de nous", a affirmé Emmanuel Macron en dressant mercredi un portrait "en clair-obscur" de l'Empereur, figure incontournable de l'Histoire de France. Répondant à ceux, notamment à gauche, qui ont critiqué la décision de commémorer Napoléon, le président de la République a appelé à ne pas "céder" à "la tentation du procès anachronique, qui consisterait à juger le passé avec les lois du présent". La France est "un pays de temps long" qui "avance sans effacer, sans nier ni renier, mais en réinterprétant sans cesse, en reconnaissant, en cherchant à comprendre". Avant lui, ses prédécesseurs se sont gardés de s'exprimer sur Napoléon depuis que Georges Pompidou a célébré en 1969 le bicentenaire de sa naissance à Ajaccio.

Témoignant de la fascination que suscite toujours l'Empereur, le bicentenaire est l'occasion de la sortie d'une multitude de nouveaux ouvrages. Annoncée comme l'une des stars de la saison culturelle, L'exposition Napoléon, qui retrace les grandes étapes de sa vie, accueillera le public à la Grande Halle de La Villette à partir du 28 mai.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image