Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Énora Malagré: Douleurs, fausses couches... Sa décision radicale face à la maladie

Énora Malagré: Douleurs, fausses couches... Sa décision radicale face à la maladie
Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
La jeune femme se livre à coeur ouvert.

En février dernier, Énora Malagré révélait sur le plateau de TPMP (C8) être atteinte d'endométriose, une maladie gynécologique entraînant de fortes douleurs et des problèmes de fertilité. Presque un an plus tard, l'ancienne chroniqueuse de Cyril Hanouna révèle avoir pris une décision radicale face à la maladie.

Dans les colonnes du magazine Paris Match, Énora Malagré annonce avoir fait un choix difficile, celui d'accepter une hystérectomie, une opération visant à retirer tout ou partie de l'utérus de la patiente. "À 37 ans, c'est jeune, mais je dois avancer", explique-t-elle.

L'animatrice et chroniqueuse télé "ne peut pas avoir d'enfants" car "la maladie est trop avancée". Mais l'incapacité à enfanter n'est pas la seule conséquence de l'endométriose pour Énora Malagré. "À l'époque de TPMP, je faisais jusqu'à trois fausses couches par an : ça m'a bouffé la vie ! Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures", raconte la jeune femme.

En mars dernier, Énora Malagré évoquait déjà l'idée de se faire retirer l'utérus. "On commence à me parler d'hystérectomie et je ne vous cache pas que ça me fait un peu peur (...). Déjà que c'est compliqué d'avoir des enfants, donc là, ce serait la dépression", lançait-elle au micro d'Europe 1. Finalement, elle a franchi le pas...

Une interview à retrouver dans les pages du magazine Paris Match, en kiosques jeudi 28 décembre 2017.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image