Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Eric Zemmour : De nouveau mis en cause par SOS Racisme pour ses propos

Eric Zemmour : De nouveau mis en cause par SOS Racisme pour ses propos
Eric Zemmour en mars 2012.
5 photos
Lancer le diaporama

Après des propos jugés racistes par SOS Racisme sur le lien entre trafiquants de drogue et origine ethnique ("la plupart des trafiquants sont noirs et arabes") - le tribunal avait finalement retenu, en février 2011, le chef d'accusation de "provocation à la discrimination" -, Eric Zemmour s'est de nouveau attiré les foudres de cette même association.

Aujourd'hui, l'ex-polémiste d'On n'est pas couché est visé par SOS Racisme et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (plus connu sous le signe MRAP) pour ses propos concernant l'actuelle ministre de la Justice, Christiane Taubira. Dans sa chronique quotidienne, diffusée dans la matinale de RTL le mercredi 23 mai, Eric Zemmour déclarait au sujet de la politicienne : "En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais." Des propos qui, selon les deux associations, font état de machisme et racisme caractérisés.

Dominique Sopo, président de SOS Racisme, s'est notamment exprimé dans Le Monde, dans les heures qui ont suivi la diffusion de cette chronique, qualifiant le positionnement de Zemmour de "machisme grossier dont il ne se départ plus". "J'espère qu'un jour les complexes d'Eric Zemmour se résoudront sur un divan plutôt que par l'expression radiophonique d'une haine quotidienne obligeamment permise par la sollicitude de RTL à l'endroit de ce personnage", estime Dominique Sopo.

De son côté, le MRAP est revenu sur le discours tenu par Eric Zemmour dans un communiqué de presse. Scandalisée par la chronique haineuse, raciste et misogyne d'Eric Zemmour, l'association, faisant front commun avec SOS Racisme, souhaite saisir le Conseil Supérieur de l'audiovisuel "pour que sa mission s'exerce contre une radio qui donne un tel espace à la haine raciste et misogyne".

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image