Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Eva Green "victime du gros porc" Harvey Weinstein : Sa mère balance !

11 photos
Lancer le diaporama
Marlène Jobert a brisé le silence...

Et une nouvelle victime de plus dans le scandale des harcèlements et agressions sexuelles d'Harvey Weinstein. Ce vendredi 13 octobre sur Europe 1, Marlène Jobert a révélé que sa fille Eva Green (que l'on verra bientôt à l'affiche du prochain film de Roman Polanski, D'après une histoire vraie) avait été harcelée il y a sept ans de cela par le producteur hollywoodien.

"Ma fille Eva a été victime de cet horrible bonhomme, confie l'actrice, romancière et conteuse pour enfants. Il est tenace, il insiste pendant plusieurs mois, dès qu'il passait à Paris il l'appelait", raconte l'actrice française de 76 ans.

Eva Green, bien connue à Hollywood pour ses rôles dans Casino Royale, Dark Shadows ou plus récemment Miss Peregrine, "ne répondait pas". "Elle était un peu intimidée, ce type avait tellement de pouvoir ! De pouvoir sur tout le cinéma ! Il a dû lui mettre tellement de bâtons dans les roues, car il était vexé", poursuit sa mère. Selon cette dernière, Eva "a mis du temps à s'en remettre", et "préfère oublier et ne pas en parler aujourd'hui".

Donnant un peu plus de détails sur le comportement qu'a eu le magnat hollywoodien avec Eva Green, il utilisait selon Marlène Jobert "le même mode opératoire", à savoir "le prétexte d'un rendez-vous professionnel, d'un scénario à lui remettre, avec un beau rôle à la clé". "Et comme son bureau était aussi dans sa suite d'hôtel, il les faisait monter et puis bon... Il leur promettait comme à toutes de favoriser leur carrière en échange de faveurs sexuelles", assure la mère de famille.

Selon elle, sa fille "est arrivée à lui échapper mais il l'a menacée de la détruire professionnellement". Sans fard, elle rajoute que "si le 'gros porc' avait été évincé par sa victime, pour se venger il interdisait (aux réalisateurs) de la choisir". "Donc réagir brutalement pour une jeune actrice, c'était aussi se mettre en danger, être rayée des listes" explique Marlène Jobert.

Parlant aujourd'hui au nom de sa fille, l'actrice de Masculin féminin aurait aimé agir à l'époque. "J'en avais été tellement horrifiée, scandalisée, que je voulais faire quelque chose mais ma fille m'a dit 'surtout pas ! Tu ne peux pas savoir le mal dont il est capable'", raconte-t-elle, avant de conclure en affirmant que "ce n'est pas possible que ce type soit impuni". "Il faut que cet odieux personnage soit poursuivi", a-t-elle martelé.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel