Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Harvey Weinstein, "le Porc" : Ses soirées cannoises, entre partouzes et cocaïne

Harvey Weinstein, "le Porc" : Ses soirées cannoises, entre partouzes et cocaïne
Harvey Weinstein - Photocall de la soirée de Grisogono "Love On The Rocks" à l'hôtel Eden Roc au Cap d'Antibes lors du 70e Festival International du Film de Cannes. Le 23 mai 2017.
9 photos
Lancer le diaporama
Harvey Weinstein - Photocall de la soirée de Grisogono "Love On The Rocks" à l'hôtel Eden Roc au Cap d'Antibes lors du 70e Festival International du Film de Cannes. Le 23 mai 2017.
Un secret de polichinelle pourtant bien couvé...

Après le récit d'Emma de Caunes, suivi de près par celui de Judith Godrèche, le cinéma français a fait irruption dans le scandale Weinstein. Depuis quelques jours, les langues se délient à Hollywood où de nombreuses actrices et femmes racontent comment elles ont été harcelées, agressées sexuellement voire violées pour trois d'entre elles, par Harvey Weinstein. Léa Seydoux, probablement l'une des stars françaises les plus populaires à l'international et notamment à Los Angeles, a également évoqué l'agression sexuelle dont elle a été victime.

Harvey Weinstein, en effet, ne se limitait pas à Hollywood. Le producteur américain adore la France, et il n'a jamais lésiné sur les moyens pour distribuer des films tels que La Reine Margot, Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Intouchables et bien évidemment The Artist et ses cinq Oscars. Chaque année, il venait à Cannes pour le Festival où sa réputation est apparemment un véritable secret de polichinelle.

Weinstein, le "Caligula de Cannes"

Les hôtels – et notamment le Cap-Eden-Roc où il avait ses habitudes – et les loueurs de yachts le connaissent bien. Comme le rappelle Le Parisien, l'influent tycoon américain "organise des fêtes avec partouzes et cocaïne". Sur la Croisette, il est surnommé "le Porc". Apparemment, professionnels du cinéma comme journalistes avaient l'air de savoir, par des bruits de couloir, des rumeurs ou des récits véridiques, comment Harvey Weinstein ambiançait le Festival de Cannes côté coulisses. Dans le Guardian, on parle même du "Caligula de Cannes", référence au controversé empereur romain dont l'appétit pour les orgies fait la joie des historiens.

Cannes, c'est là que Judith Godrèche, 24 ans alors, est agressée. "Il s'est pressé contre moi et m'a enlevé mon pull", raconte-t-elle. Après avoir refusé de le masser, elle s'enfuit et se confie à Miramax, la société de Weinstein, qui la réduit au silence, "parce que c'est comme ça". Un récit qui n'a pas étonné Dominique Besnehard, ex-agent de stars qui n'a jamais été réellement confronté à Weinstein. Il dit toutefois avoir entendu "des actrices raconter qu'elles avaient été convoquées dans sa chambre et qu'elles étaient parties en courant", dénonçant chez lui ce "rapport de pouvoir digne d'un Pygmalion pervers".

"Un comportement impardonnable"

De son côté, le Festival de Cannes a publié un communiqué de presse. "C'est avec consternation que nous avons découvert les accusations de harcèlement et de violence sexuelle récemment portées contre Harvey Weinstein, professionnel du cinéma dont l'activité et la réussite sont connues de tous, qui lui valent de séjourner à Cannes depuis de nombreuses années et d'avoir de nombreux films sélectionnés au Festival international du film dont il est une figure familière", écrivent conjointement Pierre Lescure et Thierry Frémaux. "Ces faits relèvent d'un comportement impardonnable qui ne peut susciter qu'une condamnation nette et sans appel. Notre pensée va aux victimes, à celles qui ont eu le courage de témoigner et à toutes les autres. Puisse cette affaire contribuer à dénoncer une nouvelle fois des pratiques graves et inacceptables", concluent le président et son délégué général.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image