Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

EXCLU - Eva Longoria : Hôtesse déchaînée et amoureuse au Global Gift Gala

50 photos
Lancer le diaporama
Eva Longoria - Dîner du Global Gift Gala, au profit de l'Unicef, France Frimousses de créateurs, The Global Gift Foundation et The Eva Longoria Foundation, au Four Seasons George V, le 25 mai 2015 à Paris.

Investie de longue date dans la cause des femmes et des jeunes filles, notamment auprès de celles orginaires d'Amérique latine, par le biais de sa fondation, l'actrice Eva Longoria est aussi une fidèle du Global Gift Gala, qu'elle préside et qui lève des fonds pour diverses oeuvres de charité - dont la sienne. À l'occasion de la 6e édition de l'événement, qui se tenait lundi 25 mai 2015 au Four Seasons George V à Paris, la star a accordé une interview à Purepeople.com pour parler de son engagement. Une rencontre et une soirée unique que nous vous racontons en détails !

Eva nous parle

C'est une Eva Longoria tout de rouge vêtue, en longue robe incendiaire Monsoori, et parée de bijoux Messika Joaillerie, généreux partenaire de l'événement, qui a nous a accueillis dans un salon privé du chic hôtel de luxe entre deux poses sur le photocall et un shooting pour L'Oréal, dont elle est une irrésistible égérie. L'ex-star de Desperate Housewives nous a ainsi parlé de son engagement et de l'importance d'une soirée comme le Global Gift Gala, rendez-vous d'ailleurs décliné à l'international puisqu'il a également lieu à Londres, Mexico, Marbella et Dubaï. Une autre escale française est également organisée à Cannes.

L'actrice de 40 ans nous a confié qu'elle ne voit pas le temps passer et qu'elle a toujours autant à coeur de s'investir dans la défense des droits des femmes, car cela lui apporte "tant de joie et de bonheur" : "Mon dieu, ça fait déjà 6 ans à Paris ! Chaque année nous trouvons de nouvelles organisations à mettre à l'honneur et auxquelles apporter des fonds. La plupart des associations que nous soutenons aident les femmes et les enfants. Cette année, nous honorons Laetitia Casta pour son engagement auprès des femmes et l'Unicef pour son travail avec les enfants d'Afrique (...)", a-t-elle détaillé. D'ailleurs, Eva Longoria s'est félicitée de la présence de l'Unicef au gala, car elle estime que travailler avec les leaders d'organisations qui oeuvrent pour les droits des femmes et des enfants à travers le monde permet en toute logique d'agir à un niveau plus large, notamment dans les pays où les conditions des femmes sont catastrophiques. Mais pas seulement... "C'est important parce que l'inégalité contre les femmes, et même l'inégalité en général, existe partout dans le monde, y compris aux États-Unis, qu'il s'agisse des droits humains ou des niveaux de salaire, il y a encore beaucoup à faire", a-t-elle ajouté.

Eva Longoria, engagée auprès du Parti Démocrate et grande supportrice de Barack Obama, a d'ailleurs un avis sur la candidature d'Hillary Clinton à la course présidentielle de 2016, qui pourrait faire d'elle la première femme présidente des États-Unis. "C'est une bonne chose, pas parce que c'est une femme, mais parce que c'est une personne très qualifiée. Elle est très intelligente, en mesure de faire des choses. C'est une meneuse très forte. Je pense qu'il est bon pour nous d'avoir un bon président et si c'est Hillary Clinton, cela sera simplement encore mieux. D'autres pays dans le monde ont eu des femmes présidentes, bien avant nous, c'est étrange que nous n'en ayons pas encore eu. Cela serait un grand moment pour l'Amérique, principalement parce qu'elle est qualifiée pour le poste", a-t-elle déclaré.

Une vente aux enchères pleine de rebondissements pour la bonne cause

Parfaite maîtresse de cérémonie, Eva Longoria s'est beaucoup amusée avec Nikos Aliagas, fidèle présentateur de la soirée. A eux deux, ils ont d'ailleurs mis l'ambiance lors de la traditionnelle vente aux enchères. L'actrice n'a pas hésité à jouer de ses charmes pour vendre le plus de lots possibles, se donnant corps et âme pour faire s'envoler des bijoux Messika, un double magnum de Mouton Rothschild, un exemplaire unique des paroles de There Must Be An Angel d'Annie Lennox ou encore un séjour dans les studios Universal à Los Angeles pour aller à sa rencontre sur le tournage de sa nouvelle série Hot and Bothered.

Parmi les autres lots proposés, il y avait une expérience photo avec le célèbre Ali Mahdavi (qui a remis un autre lot en vente), mais surtout il y avait une sculpture Panthère de Richard Orlinski issue de sa collection BornWild. L'artiste, engagé auprès de l'Unicef et de The Global Gift Foundation (toutes deux représentées ce soir-là avec également The Eva Longoria Foundation, France Frimousses de créateurs et Mothers2Mothers), est monté sur scène pour parler de son rapport affectif avec les oeuvres de charité et, très rapidement, l'enchère pour sa sculpture s'est envolée à 18 000 euros. Généreux, il n'a pas hésité à proposer deux autres modèles, chacun partant à 17 000 euros ! Richard Orlinski a également offert à Eva Longoria une autre de ses créations, intitulée Stilleto. "Escarpin solitaire, syndrome de Cendrillon, quête de la femme parfaite", raconte l'artiste, qui a regardé José Antonio Baston, le compagnon d'Eva, lui enfiler ladite chaussure.

La vente aux enchères avait pour vocation de lever 250 000 euros.

Une soirée tellement chic !

Outre la vente aux enchères, les convives privilégiés de cette belle soirée ont pu prendre part à un cocktail organisé en marge du photocall, dégustant une coupe de champagne Veuve Clicquot ou un Cointreau Fizz avant de s'installer à table. Le repas était l'oeuvre du chef Christian Le Squer et les invités ont pu se régaler de foie gras des Landes avec des saveurs café-passion puis d'un blanc de bar snacké au lait ribot à la graine de caviar, d'un vacherin fraise à la verveine avec un cocon de sucre acidulé et de petites gourmandises.

Un repas qui a été animé par la prestation d'Ascionevent, de Merwan Rim et de Kendji Girac. Ce dernier a fait se lever les convives au moment du café en mettant le feu avec ses titres phares, issus de son premier album, comme Color Gitano. La belle Eva a ainsi dansé avec frénésie et un énorme sourire aux lèvres, rejoignant le chanteur sur scène pour jouer les Andalouses sous l'oeil de son amoureux, José. L'homme d'affaires, qu'un client de l'hôtel a d'ailleurs confondu avec un acteur (José, qui riait aux éclats de l'erreur de l'individu et ne voulait pas lui dire la vérité, s'est gentiment amusé à le mener en bateau), n'a pas manqué de prendre la pose avec sa chérie pour immortaliser l'événement.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel