Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Françoise Hardy, son regret de ne pouvoir être euthanasiée : malade, elle a "très peur de souffrir"

11 photos
Voir 11 photos
Les soucis de santé de Françoise Hardy ne sont pas encore derrière elle. La chanteuse de 77 ans est même toujours très fragilisée suite à ses deux cancers. Lors d'une interview accordée à "Paris Match", elle évoque la mort et ses craintes à l'idée de partir dans la souffrance.

Voilà plusieurs années que Françoise Hardy est touchée par la maladie. La célèbre chanteuse aujourd'hui âgée de 77 ans connaît de grave problèmes de santé depuis qu'elle a développé un cancer lymphatique. Quelques années plus tard, elle a été frappée par un cancer du pharynx.

Deux fléaux qui ont littéralement bouleversé sa vie, à commencer par sa carrière professionnelle, elle qui est depuis dans l'incapacité de remonter sur scène. "Comme, grâce aux rayons et à une immunothérapie, je suis devenue sourde d'une oreille et j'ai la tête asséchée - gorge, nez, bouche - je ne pourrais jamais rechanter. Mais ça ne me tourmente pas", a-t-elle confié dans les pages de Paris Match, dans le numéro paru jeudi 18 mars 2021.

J'ai très, très peur de souffrir

Ce qui la tourmente en revanche, c'est la manière dont elle quittera ce monde. Françoise Hardy est chaque jour un peu plus affaiblie et il est difficile pour la chanteuse de s'imaginer tirer sa révérence dans de terribles circonstances. Malheureusement, elle ne pense pas y échapper tant son état est alarmant. "En 2015, je n'ai pas eu conscience de ce qui m'arrivait car j'ai été pas mal dans le coma. Aujourd'hui, c'est pire, bien plus concret. Privée de salive depuis trois ans par 45 séances de radiothérapie, j'ai en permanence des détresses respiratoires, des crises d'étouffements et de suffocation, sans parler des hémorragies nasales interminables. Je n'ai pas peur de mourir mais j'ai très, très peur de souffrir, d'autant plus que c'est déjà le cas", a-t-elle admis. La chanteuse aurait donc aimé avoir l'occasion de choisir son moment pour disparaître. "Quand mon état deviendra encore plus insupportable, je n'aurai, hélas, pas le soulagement de savoir que je peux me faire euthanasier. La France est inhumaine sur ce plan-là", a-t-elle estimé.

Françoise Hardy confie également être terrifiée à l'idée d'être "séparée des deux êtres qu'(elle) aime le plus au monde", à savoir son fils Thomas et le père de celui-ci Jacques Dutronc, avec qui elle est toujours mariée malgré leur séparation. Bouleversante, elle explique alors n'avoir qu'un souhait : qu'ils sachent à quel point elle les aime. "J'aimerais juste que mon grand Tom se souvienne de moi comme d'une maman qui l'a aimé, qui l'aime plus que tout. Jacques sait qu'il a été, qu'il est l'homme de ma vie, et réciproquement. (...) C'est une chance exceptionnelle d'avoir deux êtres comme eux dans sa vie", a-t-elle conclu.

L'interview de François Hardy est à retrouver en intégralité dans le nouveau numéro de Paris Match, en kiosques jeudi 18 mars 2021.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image