Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Frédérick Bousquet, le clash : l'ultimatum se retourne contre lui...

Frédérick Bousquet, le clash : l'ultimatum se retourne contre lui...

Malgré ses belles prestations dans le bassin de Schiltigheim, à l'occasion des championnats de France de natation 2011 qui s'achèvent dimanche soir à Strasbourg, Frédérick Bousquet, qui a triomphé sur 100 m papillon et dans le 50 m nage libre, risque d'avoir quelques maux de tête dans les prochains jours. Les lendemains de victoire ne sont pas toujours roses...

Car le chéri de Laure Manaudou, laquelle a profité de sa venue en France en tant que supportrice pour renager en Hexagone, non loin de certains ex-boyfriends, pour la première fois depuis longtemps, voit la balle revenir dans son camp dans le bras de fer qu'il entama avant la compétition avec les instances nationales.

Entraîné à l'année par Brett Hawke sur le campus d'Auburn, Alabama, aux Etats-Unis, où il vit la majeure partie du temps avec Laure Manaudou et leur petite Manon, Bousquet n'avait pas digéré que la Fédération française, outre le calendrier imposé à ses nageurs, lui interdise d'être accompagné de son coach américain lors des compétition, qu'il dispute en tant que membre de l'équipe de France.

Très remonté, le nageur licencié auprès du Cercle des Nageurs de Marseille avait eu des propos très fermes, menaçant de boycotter les Mondiaux de Shanghai au mois de juillet (pour lesquels il a deux billets en individuel, sans compter le relais). Romain Barnier, coach du CNM chargé de le superviser pendant les France ces quatre derniers jours, avait tenté de tempérer l'embrouille, mais la machine était enclenchée...

Par suite, Christian Donzé, le directeur technique nationale, a rencontré le nageur en Alsace, "durant une quarantaine de minutes", samedi soir, révèle L'Equipe, pour "lui expliquer son point de vue". Un point de vue qui n'a pas varié : "à titre de sélectionneur, je souhaite qu'il fasse partie de l'équipe de France", mais "notre collectif d'entraîneurs doit être représentatif du modèle français, et fonctionne bien, si bien qu'il n'y a pas de raison de choisir d'autres gens à l'extérieur". Dans le même temps, le président de la Fédération Francis Luyce s'est montré bien plus tranchant, retournant l'ultimatum de Bousquet contre lui : "Tous les sélectionnés pour les Mondiaux seront présents à Paris, pour l'Open, les 25 et 26 juin, sans exception aucune, a affirmé Francis Luyce. Si Monsieur Frédérick Bousquet ne pouvait pas remplir ces conditions, nous accepterions qu'il soit forfait pour Shanghai."

Au début de l'affaire, il y a une semaine, Fred Bousquet déclarait : "C'est sûr, on va aller au clash." On y est.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image