Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Géraldine Nakache bouleversée : Les larmes aux yeux face à son frère Olivier

6 photos
Lancer le diaporama
"Si mon frère avait été médecin, je le serais aussi, parce que c'est mon idole !" disait Géraldine Nakache dans Version Femina. Le coréalisateur d'Intouchables, Olivier Nakache, est un exemple pour l'actrice et cinéaste qui ne manque jamais une occasion de dire à quel point elle est admirative de ce grand frère qu'elle adore. Alors, c'est avec des yeux emplis de larmes qu'elle l'écoute parler d'elle, au cours de l'émission C à vous de France 5 le 18 juin.

"Pour moi, mon premier vrai choc, c'est quand je l'ai vue dans Comme t'y es belle de Lisa Azuelos, où elle a déboulé dans le casting. Je me suis dit 'wow, c'est une actrice !' Au fur et à mesure, je voyais ma soeur, puis son personnage. Après j'arrive à voir un rôle, une personnage. Je suis dit, c'est une bonne actrice, il faut peut-être que je la rencontre, que je lui fasse passer des essais [rires]", lâche Olivier Nakache, en plein montage de son dernier film, Samba avec Omar Sy, devant le journaliste de C à vous. Retour plateau, Géraldine Nakache se révèle très émue, les yeux brillants : "Oui [ça me touche], parce que c'est mon frère."

Alors à quand un film d'Olivier Nakache avec sa soeur ? "Regardez ma réaction quand je vois mon frère qui parle de moi à la télé. Il me semble qu'il y a entre nous un peu de pudeur. Je pense que, peut-être plus tard, quand je serais plus grande et qu'il sera plus grand aussi... Il faut avoir du désir pour ses acteurs quand on est réalisateur, et avoir du désir quand on est frère et soeur, c'est peut-être compliqué. Alors pour le moment, on parle les uns des autres. Pour le moment ça me va bien, plus tard, on verra." Et d'ajouter : "Je trouve que là, sur ces images, on se ressemble beaucoup. On dirait un peu mon frère avec un perruque."

Très proche de son frère, elle l'est aussi de ses parents dans une famille où elle est la petite dernière : "La princesse, celle qui fait des spectacles, chante Lio devant le JT de 20h. Je suis un miracle pour mes parents, j'arrive sept ans après mon frère, et bizarrement, je fais toujours du bruit pour qu'on m'entende alors qu'on me laisse de la place." Dans son portrait publié par Libération en 2013, on peut lire : il est "son aîné de sept ans, elle se souvient de lui, plié de rire devant (faute d'abonnement) des cassettes d'émissions de Canal. Il se mettra au court métrage quand elle a 15 ans, elle décidera de faire un bac cinéma. Et c'est sur son idée qu'elle ralliera Comédie !".

À 34 ans, la coréalisatrice de Tout ce qui brille et Nous York en parcouru, du chemin. Elle est à l'affiche de Sous les jupes des filles, comédie 100% féminine qui fait les beaux jours du box-office, revient dans quelques jours avec la romance L'Ex de ma vie et sera en décembre dans Atlit.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel