Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Gérard Depardieu accusé de viols : "Je ne suis pas un violeur et le juge me croira"

Gérard Depardieu accusé de viols : "Je ne suis pas un violeur et le juge me croira"
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
14 photos
Dans les colonnes du quotidien italien "La Repubblica", Gérard Depardieu explique avoir une confiance absolue en la justice française. L'acteur français accusé de viols a fait part de sa "consternation" quant à la réouverture du dossier.

"Je ne suis pas un violeur et le juge me croira", voilà comment Gérard Depardieu réagit à la réouverture de son affaire pour viols. En août 2018, le comédien est accusé d'avoir violé à plusieurs reprises une jeune consoeur qu'il conseillait. Après avoir porté plainte une première fois quelques jours après les agressions supposées, elle avait expliqué avoir été dans un état de tétanie face à l'acteur et décrivait une notion d'emprise.

Gérard Depardieu avait obtenu le classement sans suite de l'affaire mais, deux ans après les faits, la victime présumée avait obtenu la reprise de l'enquête via une plainte avec constitution de partie civile. Une juge avait alors été nommée pour diriger les investigations. Pour la première fois depuis la médiatisation de cette réouverture, Gérard Depardieu a réagi, dans les pages du journal italien La Repubblica, se décrivant "sincèrement tranquille".

"Il n'y a pas de preuves, il n'y a rien contre moi et donc je suis sincèrement tranquille. Je ne peux rien faire d'autre que rejeter de la plus nette des façons toutes les accusations, comme je l'avais déjà fait", a-t-il affirmé auprès du quotidien, le jeudi 25 février 2021.

"Je suis innocent et je n'ai pas à avoir peur"

Gérard Depardieu dit ressentir "un sentiment de tristesse et de consternation pour une accusation totalement infondée - continue - et pour le grand remous médiatique soulevé par un procès que je considérais comme clos. Pour moi, l'enquête était close, je suis innocent et je n'ai pas à avoir peur. C'est pour ça que je suis toujours resté serein et conscient du fait que les accusations sont infondées. J'étais donc préparé et je savais que j'affronterai cette éventualité sans peur et avec confiance en la justice", assure l'acteur.
Comme l'avait déjà déploré son avocat, Me Hervé Temime, Gérard Depardieu trouve "déplorable" la médiatisation de l'affaire et n'hésite pas à mettre en cause les réseaux sociaux. "C'est une ère dominée par un flux d'informations continu et impitoyable qui envahi les réseaux. Avec tous ces canaux de streaming, les nouveaux moyens de communication, les sites internet, les réseaux sociaux... Nous vivons avec un casque qui nous transmet constamment des nouvelles négatives souvent fausses ou tendancieuses. Je déteste tout ça", énumère-t-il.

L'acteur explique qu'il sera présent le 10 mars prochain au tribunal. Il compte "déclarer de nouveau" tout ce que qu'il a "déjà dit" pour témoigner de son "innocence".

Des exploitations fructueuses ?

Il y a quelques jours, l'exploitation du contenu des multiples vidéos de caméras de vidéosurveillance de l'hôtel particulier de Gérard Depardieu a été dévoilé par le Parisien. Nos confrères décrivaient une scène de "pénétration digitale" entre les deux acteurs, avant qu'ils ne montent à l'étage où "aucune caméra n'est installé". Le quotidien révélait au passage des "échanges troublants" tirés de l'exploitation des téléphones des deux acteurs, notamment un dans lequel Gérard Depardieu compare sa consoeur à la chanteuse Barbara.

Gérard Depardieu reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'à la cloture définitive du dossier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image