Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Gérard Depardieu sévèrement raillé en Russie, le pays qu'il admire tant

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.

En janvier 2013, Gérard Depardieu faisant une grande déclaration d'amour à la Russie, après que Vladimir Poutine lui accorde la citoyenneté russe, - alors que la star de 64 ans était en pleine polémique d'exil fiscal -, dans une lettre publiée par la chaîne Perviy Kanal : "Oui, j'ai fait cette demande de passeport et j'ai le plaisir qu'elle ait été acceptée. J'adore votre pays, la Russie, ses hommes, son histoire, ses écrivains", s'enthousiasmait-il. "J'aime y faire des films où j'aime tourner avec vos acteurs comme Vladimir Mashkov. J'adore votre culture, votre intelligence", avait-il ajouté. Pourtant, il suscite bien des critiques en Russie, en raison de sa performance en Raspoustine dans le téléfilm éponyme de Josée Dayan tourné en Russie et diffusé en 2011 sur France 3. Rêvant d'une maison en bois en Russie, s'éclatant en boîte à Moscou et ambassadeur d'un festival du cinéma russe à Nice, Gérard Depardieu n'a pas conquis tout le pays !

"Bande dessinée triviale" dans le style "fantasy", c'est ce que la presse russe dira du téléfilm Raspoutine, dans lequel Gérard Depardieu tient le premier rôle, selon l'AFP. "C'est un film où l'histoire russe se transforme en fantasy", écrit ainsi le quotidien en ligne Gazeta.ru au lendemain de la sortie en salles de ce film initialement tourné pour la télévision française. Depardieu "semble avoir fait une plongée express dans le rôle de Raspoutine. Il n'arrive pas à le présenter comme un personnage infernal. Ni même comme un personnage comique", souligne le site. "C'est une bande dessinée triviale en costumes", martèle pour sa part le quotidien Troud. "Raspoutine est si mauvais qu'il vaut mieux imaginer que c'était une hallucination"', lui fait écho le magazine russe Time Out.

Dans cette oeuvre de la réalisatrice française Josée Dayan tourné en 2011, Depardieu interprète le rôle de Grigori Raspoutine, un guérisseur mystique originaire de Sibérie, qui était très proche de la famille du dernier tsar russe Nicolas II. Raspoutine a déjà été diffusé à la télévision en France, et c'est une version revue et raccourcie qui est actuellement projetée en salles en Russie, précise l'AFP.

Cheveux en broussaille, longue barbe et regard hypnotique, le comédien semblait véritablement habité par un nouveau personnage d'homme de légende à l'histoire aussi passionnante que controversée. "Je me sens très proche de Raspoutine", a déclaré Gérard Depardieu, dans une récente interview. En juin, lors de la projection de Raspoutine à la clôture du festival international du film de Moscou, l'acteur avait affirmé avoir fait lire le scénario à Vladimir Poutine, et avoir reçu son approbation. Le président russe Vladimir Poutine avait cité ce rôle de l'acteur français comme une contribution importante à "la culture russe", pour justifier sa décision d'octroyer en janvier dernier la nationalité russe à Gérard Depardieu.

Attaqué pour ses affaires immobilières, pour des questions fiscales ou pour ses performances, Gérard Depardieu ne fait pas l'unanimité, mais ne passe jamais inarperçu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image