Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Guerre des boutons : Barratier fait mieux que Samuell, mais le combat continue

Affiche du film La Guerre des boutons
4 photos
Lancer le diaporama
De La Guerre des boutons, à la guerre des chiffres ! Le 21 septembre, la réalisation de Christophe Barratier a débarqué dans les salles de cinéma, succédant à La Guerre des boutons de Yann Samuell, sortie une semaine plus tôt. L'agent de La Nouvelle Guerre des boutons, de Barratier et produite par Thomas Langmann, n'est pas peu fier d'avancer les chiffres du box office pour la première journée d'exploitation : 92 145, soit plus que la version de Samuell produite par Marc du Pontavice, qui avait fait le 14 septembre 87 900 entrées.

La Nouvelle Guerre des boutons reprend donc l'avantage au niveau national, puisque la première séance parisienne donnait l'autre Guerre gagnante. En effet, celle qui met à l'affiche Mathilde Seigner et Eric Elmosnino, avait attiré 1 901 spectateurs, tandis que l'oeuvre de Barratier, avec Guillaume Canet et Laetitia Casta, a séduit 1 579 personnes. Visiblement, la notoriété de Barratier, porté par son succès des Choristes, est efficace dans l'hexagone. Précisons néanmoins que La Guerre des boutons de Samuell a vendu pour sa première semaine 630 000 billets, un très beau score et meilleur démarrage de l'année, après Rien à déclarer.

Ces deux Guerres en concurrence directe accaparent au total 1 100 écrans en France, une situation qui laisse pantois et qui a coûté beaucoup d'argent, sachant que les budgets pour les films de Samuell et de Barratier s'élèvent respectivement à 13 et 16 millions d'euros. Dans cette histoire, les chaînes de télévision ne donnent pas l'exemple : TF1 a investi dans les deux films, pour un montant total de près de dix millions d'euros...
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image