Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
Issa Doumbia victime de racisme et de grossophobie : règlement de comptes "hors caméras"
Issa Doumbia victime de racisme et de grossophobie : règlement de comptes "hors caméras"
Audrey Fleurot, une femme "très drôle" : rares confidences de son compagnon Djibril Glissant
Audrey Fleurot, une femme "très drôle" : rares confidences de son compagnon Djibril Glissant
George Michael : Son ex Kenny Goss va toucher une partie de sa fortune, un accord enfin trouvé
George Michael : Son ex Kenny Goss va toucher une partie de sa fortune, un accord enfin trouvé
Biographie

Naissance : Le 2 Mai 1964

Âge : 57 ans

Métier : Acteur

Signe astrologique : Taureau

Pays : France

Ville : Suresnes

Un acteur a pour fonction d'être malléable pour se couler dans des rôles variés. Et puis il y a les "gueules", celles qu'on n'oublie pas. Eric Elmosnino est de ces acteurs-là.

Eric Elmosnino naît à Suresnes le 2 mai 1964, d'un père juif marocain dessinateur industriel, et d'une mère alsacienne. Adolescent, il doit endurer le départ brutal de son père, alors qu'il a seize ans. Il abandonne alors ses études, avant de reprendre sans conviction des études de commerce pour faire plaisir à sa mère. C'est sur un coup de tête qu'à 18 ans, il passe une audition pour entrer au Conservatoire de St Germain-en-Laye. Il n'a jamais joué la comédie, mais il s'avère très doué, si bien qu'il entre ensuite au Conservatoire de Paris, et décroche ses premiers rôles, dans A nous les garçons (1985), de Michel Lang, et Etats d'âme (1986) de Jacques Fansten.

Les classiques

A sa sortie du Conservatoire, c'est pourtant vers le théâtre qu'il se dirige avec enthousiasme, jouant à Avignon, puis en province les classiques, Molière, Claudel, Shakespeare... Au début des années 90, il est un résident régulier du Théâtre des Amandiers à Nanterre, où il joue successivement quatre pièces d'Alfred de Musset. En 1992, il est revenu au cinéma dans Tableau d'honneur de Charles Nemes. Tout au long des années 90 et 2000, il interprète essentiellement des rôles secondaires, dans une vingtaine de films signés Olivier Assayas , Noémie Lvovsky , Bruno Podalydès, des réalisateurs qui, convaincus de son talent, font appel à lui plusieurs fois. Il tourne en même temps dans quelques téléfilms, mais continue surtout à jouer au théâtre plusieurs mois par an, toujours des classiques (Molière, Brecht, Shakespeare, Gorki, Ibsen, Tchekhov), et toujours du théâtre "sérieux". Le boulevard, ce n'est pas pour lui. Quand il s'attaque au répertoire contemporain, c'est pour jouer Yasmina Reza (Le Dieu du carnage, 2008) ou Bernard-Marie Koltès (Roberto Zucco, 2009). Il a par ailleurs obtenu le Molière de la révélation théâtrale en 2002 pour son interprétation dans Leonce et Lena, et deux autres nominations aux Molière en 2005 pour Peer Gynt et Ivanov.
Eric Elmosnino aurait pu ainsi rester un professionnel consciencieux, un acteur solide mais éloigné des soubresauts de la gloire, et puis vint LE rôle. Certains comédiens ne le rencontrent jamais, lui a plus de 40 ans quand il se voit proposer par le dessinateur Joann Sfar, qui s'apprête à réaliser son premier film, d'incarner Serge Gainsbourg, dans le biopic poétique qu'il va lui consacrer. Dans Gainsbourg, vie héroïque, l'acteur réussit un mimétisme total avec le personnage réel à qui il redonne vie, et sa performance, outre un succès en salle et critique, lui rapporte le César du meilleur acteur en 2011.

Deuxième service

C'est bien évidemment un tournant dans sa carrière. Après 2010, les rôles au cinéma d'Eric Elmosnino s'étoffent. Il est en tête d'affiche du Skylab (2011) de Julie Delpy , du remake de La Guerre des Boutons (2011), de Ouf (2013), d'Hôtel Normandy (2013). Ou encore dans Des Gens qui s'embrassent de Danièle Thompson (2013) ou Le Coeur des hommes 3 de Marc Esposito, où son personnage remplace celui joué par Gérard Darmon dans la franchise.
A la télévision on le remarque dans le rôle de l'écrivain dans La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2010). Et puis le destin tient à nouveau la porte au comédien quand Eric Lartigau lui offre le rôle du professeur de musique fan de Michel Sardou dans La Famille Bélier. Le film est un triomphe au box-office, avec 7,5 millions d'entrées, le deuxième score de l'année 2014 derrière Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu. Eric Elmosnino est nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle, pour un film qui croule sous les récompenses et surtout qui renoue avec la tradition des vrais films populaires.
Depuis, on l'a vu dans quelques comédies, dans la mini-série Peplum sur M6 (2018), dans le drame Box 27 (France 2) qui lui vaut le prix d'interprétation masculine au Festival de La Rochelle, et au théâtre dans Marivaux, en 2019/2020.
Marié une première fois, et père d'un fils né à la fin des années çà, Eric Elmosnino s'est affiché en 2011 avec sa compagne, la documentariste mexicaine Victoria Clay.

 

Dernières news
Catherine Deneuve, Diane Kruger et Julie Gayet sublimes au Kiehl's Club
12 Sep 2016 22h41

Catherine Deneuve, Diane Kruger et Julie Gayet sublimes au Kiehl's Club

Les plus grandes stars du cinéma ont fait le déplacement !
Le Coeur des Hommes 3 : Pourquoi Gérard Darmon a dit non
24 Avr 2016 21h04

Le Coeur des Hommes 3 : Pourquoi Gérard Darmon a dit non

Il faisait partie du casting des deux premiers films mais est absent du troisième opus diffusé ce...
Photos