Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Harvey Weinstein en déambulateur au tribunal : Un accord polémique trouvé

Harvey Weinstein en déambulateur au tribunal : Un accord polémique trouvé
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Harvey Weinstein arrive au tribunal en déambulateur à New York le 11 décembre 2019. Harvey Weinstein a vu sa caution augmenter car il a omis de porter son bracelet électronique. Le procureur avait demandé une caution de 5 millions de dollars mais le juge a accepté de la baisser à 2 millions. Harvey Weinstein marche avec un déambulateur car il souffre du dos. Il doit être opéré le lendemain de cette audience.
13 photos
Lancer le diaporama
Harvey Weinstein arrive au tribunal en déambulateur à New York le 11 décembre 2019. Harvey Weinstein a vu sa caution augmenter car il a omis de porter son bracelet électronique. Le procureur avait demandé une caution de 5 millions de dollars mais le juge a accepté de la baisser à 2 millions. Harvey Weinstein marche avec un déambulateur car il souffre du dos. Il doit être opéré le lendemain de cette audience.
Alors qu'un accord de principe s'élevant à 25 millions de dollars a été trouvé pour les victimes d'Harvey Weinstein, l'ancien producteur américain s'est présenté en déambulateur le 11 décembre 2019 pour une audience dans le cadre de son procès pour agressions sexuelles. Opéré du dos, il assure pouvoir se présenter au procès qui aura lieu en janvier. Il encourt toujours une peine de prison à perpétuité.

"Si vous ne vous présentez pas au tribunal, ce procès aurait lieu, en votre absence" a menacé le juge. "Je serai là avant tout le monde", a assuréHarvey Weinstein, dont le procès pour agressions sexuelles doit s'ouvrir le 6 janvier 2020 à New York. L'ancien producteur américain devrait être opérer du dos ce jeudi 12 décembre, mais serait remis à temps pour assister à son propre procès.

Mercredi 11 décembre 2019, c'est donc en déambulateur que l'ancien patron de Miramax s'est présenté à une audience dans le cadre de son procès, où il encourt toujours une peine de prison à perpétuité. D'après ses avocats, sa diminution physique est due à un accident de voiture survenu en août. "Il souffre. Il va se faire opérer et sera de retour au tribunal le 6 janvier", a assuré Donna Rotunno, avocate du prévenu.

Un accord de principe polémique

D'après les informations du New York Times, confirmées par l'AFP, un accord de principe a été trouvé pour indemniser les victimes présumées d'Harvey Weinstein, à hauteur de 25 millions de dollars, à des dizaines de femmes accusant le producteur de cinéma d'abus sexuels.

Si cet accord vient à être validé par un juge, Harvey Weinstein n'aura pas à admettre ses fautes, ni à verser lui-même les sommes d'argent dues aux victimes. Si l'accord est validé, il mettra fin aux poursuites engagées par toutes les femmes qui en accepteraient les termes, les autres conservant leurs droits à réclamer réparation devant les tribunaux civils. "Si c'est ce que les survivantes (d'agressions, NDLR) peuvent obtenir de mieux, alors le système ne fonctionne plus", a aussi déploré le mouvement de défense des droits des femmes Time's Up, né peu après l'éclatement de l'affaire Weinstein.

Au total, plus de 80 femmes ont accusé l'ancien producteur indépendant d'agression sexuelle ou de harcèlement, notamment plusieurs actrices de premier plan. Les plus connues d'entre elles, notamment Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie ou Salma Hayek n'ont pas participé aux négociations et n'ont pas non plus poursuivi Harvey Weinstein en justice.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image