Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean Paul Gaultier : Attaqué en justice à cause de ses nouveaux parfums

Jean Paul Gaultier : Attaqué en justice à cause de ses nouveaux parfums
Par Holo Han Rédacteur
Comme celui de la série My Holo Love, Holo le journaliste se fait discret. Il observe l'actualité mode, musique et sport, et l'analyse dans les moindres détails…
Jean-Paul Gaultier lors de son dernier défilé de mode Haute-Couture au théâtre du Châtelet à Paris, France, le 22 janvier 2020.
10 photos
Lancer le diaporama
Jean-Paul Gaultier lors de son dernier défilé de mode Haute-Couture au théâtre du Châtelet à Paris, France, le 22 janvier 2020.
Christophe Le Bo envisageait lui aussi de lancer ses fragrances, baptisées "LeBo". Problème : Jean Paul Gaultier l'a devancé en 2019, avec un parfum au nom phonétiquement identique. Le créateur breton attaque le géant parisien en justice.

Le 22 janvier dernier, Jean Paul Gaultier a fait ses adieux à la Fashion Week de Paris lors d'un dernier défilé grandiose. La maison parisienne s'est par ailleurs attiré les foudres d'un autre créateur, pour un tout autre motif. Christophe Le Bo l'a attaquée en justice à cause d'un parfum sorti en 2019.

L'été dernier, Jean Paul Gaultier a lancé deux nouveaux parfums, "La Belle" et "Le Beau". "Quand on a vu ça, c'est comme si le ciel nous tombait sur la tête !", a confié Christophe Le Bo au quotidien breton Le Télégramme. Le créateur des marques LeBo Couture et LeBo Parfum (qu'il a déposée en 2017 à à l'Institut national de la propriété industrielle) a entamé des poursuites contre Jean Paul Gaultier, demandant le retrait des flacons de "Le Beau" et des affichages publicitaires des magasins.

"Il n'y a aucune différence d'un point de vue phonétique. Mais, dans les parfumeries, vers quel stand on va vous amener si vous demandez un parfum Le Bo ?", s'est plaint Christophe Le Bo auprès du Télégramme. Le tribunal d'instance de Rennes lui a donné gain de cause le lundi 13 janvier 2020. La décision ne sera effective que pour la région bretonne.

Christophe Le Bo envisage d'aller jusqu'au bout, une volonté confortée par une lettre adressée par huissier en décembre dernier de la part de la maison Jean Paul Gaultier. "Le ton était très condescendant. Ils n'y voient pas de problème : pour eux, la notoriété de Jean-Paul Gaultier est telle qu'on ne peut pas les concurrencer. Il est vrai que je ne suis pas Jean-Paul Gaultier, le poids n'est pas le même, mais nous méritons le respect, nous ne sommes pas des inconnus dans le monde de la mode. On n'a rien contre Jean-Paul Gaultier, c'est le nom du parfum qui nous pose problème."

Christophe Le Bo est prêt pour ce bras de fer a priori très déséquilibré. La justice statuera-t-elle en sa faveur ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image